Harouna Sy (Amiens SC) : « On représente le club, on se doit de passer »

Harouna Sy Amiens SC
Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Après une entrée en matière très tranquille contre Anzin St-Aubin, pensionnaire de première division de district, l’Amiens SC a le droit à une adversité plus relevée pour le huitième tour de coupe de France, avec un déplacement à Cambrai (Régional 1), samedi soir. Un match abordé avec prudence par Harouna Sy. Entretien.

Harouna, ce match contre Cambrai a tout du piège…

C’est la coupe de France ! On avait joué contre une D2 au tour précédent, on savait qu’on allait dominer le match. Il fallait juste marquer le premier but, on a fini par le faire en deuxième mi-temps en leur en mettant cinq buts au total, tout en les respectant. Il faudra en faire de même demain (ndlr : samedi). Il y a quatre divisions d’écart, on va encore tout faire pour faire le travail et se qualifier.

N’est-ce pas difficile de se motiver pour ce genre de match ? 

Non, il ne faut pas le voir comme ça. De leur côté, ça sera limite le match de leur vie. Ils sont chez eux, sur leur terrain, devant tous leurs amis, contre une équipe professionnelle. C’est toujours motivant pour eux. De mon côté, je n’oublie pas d’où je viens, je me dis que j’ai la chance d’être professionnel. Maintenant, il faut leur montrer l’écart qu’il y a avec nous. Dès le début, il faut avoir les bonnes attitudes, essayer de marquer vite.

Au regard de la situation en championnat, une élimination en coupe ferait encore plus tâche que d’habitude. Vous ne pouvez pas vous le permettre…

Oui, après il y a perdre et perdre. On peut aussi aller jusqu’aux tirs au but et après on ne maîtrise pas tout. Normalement, on doit faire le nécessaire avant pour passer. Pour autant, tout est possible en coupe de France, on n’est jamais sûr de pouvoir passer. On représente le club, derrière il y a les Ligue 1 qui entrent en lice. Si on garde notre sang froid, on se doit de passer.

N’avez-vous pas la tête au prochain match contre Dunkerque ? 

Non, pas du tout. Le match de coupe n’est pas gagné d’avance, sinon ça voudrait dire qu’on ne respecte pas notre adversaire. Dunkerque sera un match important, mais avant ça il y aura la coupe de France. Qu’on passe ce match et après on pourra se focaliser sur Dunkerque à partir de lundi.

Propos recueillis par Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires