Gaëtan Robail est-il indispensable au VAFC ?

Robail Guillaume VAFC
FEP/Panoramic/imago

L’homme du VAFC depuis le début de saison, c’est assurément Gaëtan Robail. Son entraîneur, Olivier Guégan, est revenu sur l’importance du joueur prêté par le RC Lens.

Robail, le facteur X du VAFC

Impliqué directement dans 66% des buts du VAFC cette saison, Gaëtan Robail est la pierre angulaire de Valenciennes depuis le début de saison. Sans lui sur le terrain, les performances s’en ressentent. En plus de ces statistiques offensives pour le moins encourageantes, Gaëtan Robail est également un joueur qui ne compte pas ses efforts, comme le décrit Olivier Guégan, entraîneur du VAFC : « Gaëtan n’est pas bon que dans le domaine technique cette saison, ses statistiques athlétiques sont impressionnantes également parce que c’est le joueur qui court le plus. Il fait quasiment douze kilomètres par match« . Effectivement, dans un compte-rendu de la Ligue de Football Professionnel, on découvre que Gaëtan Robail est le neuvième joueur ayant couru le plus depuis la début de la saison avec 111,4km.

Le VAFC peut-il regarder vers le très haut ?

Alors qu’il n’avait pas trouvé la faille en quatorze apparitions l’an dernier en Ligue 2 avec le VAFC, Gaëtan Robail renaît de ses cendres et signe un début de saison canon, avec déjà quatre buts et deux passes décisives en onze matches. Retrouver un Gaëtan Robail décisif est une satisfaction pour son entraîneur, Olivier Guégan : « Il éclaire le jeu et ça nous permet d’avoir des grosses situations et occasions. Il a des stats contrairement à l’an dernier. Il ne faut pas qu’il perde cette insouciance et cette envie de déséquilibrer l’adversaire. Ca lui fait du bien d’avoir des stats. Il faut qu’on arrive à le positionner le plus haut possible et le plus proche du but adverse parce qu’il a cette qualité de pied, d’élimination, de dernière passe qui est super intéressante.« .

Au service du collectif

Néanmoins, le joueur conserve une exigence avec lui-même, et estimait il y a quelques semaines « Je me sens bien même si je sais que je peux faire mieux. Je me sens plutôt bien. J’aime bien être un peu en électron libre sur le terrain« . S’il espère faire mieux personnellement, il est également capable de faire briller les autres, comme le prouve ses deux passes décisives. Olivier Guégan évoque l’entente avec l’une des recrues offensives de l’été, Floyd Ayité : « Autour de lui, il faut des joueurs qui sentent le même football et avec Floyd Ayité, c’est plutôt intéressant. Bien sûr qu’on tient compte des postes préférentiels pour mettre les joueurs dans les meilleures dispositions. Les associations sont importantes, mais c’est sûr que le poste où il est le plus à l’aise et le plus décisif, c’est sur la gauche« .

Avec le passage au 3-5-2 depuis plusieurs rencontres, on sent un Gaëtan Robail libéré, dans un rôle qui n’est pas nécessairement celui qu’il affectionne particulièrement. Saura-t-il maintenir ce rythme toute la saison, lui qui n’a plus marqué dix buts dans le même exercice depuis 2018/2019 ?

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires