Franck Haise (RC Lens) : « Rester fidèle à nos principes, à nos valeurs »

RC Lens Haise
Franco Arland/Icon Sport

Toujours en position de chasseur dans la course à l’Europe avant de se rendre à Troyes pour l’avant-dernier match de la saison, l’équipe de Franck Haise pourrait également battre le record de points du RC Lens en Ligue 1 en 21ème siècle. Une perspective qui ne laisse pas de marbre l’entraîneur artésien même s’il souhaite avant tout maintenir le cap des dernières semaines et ne pas se laisser distraire par ce genre de record.

Franck, vous n’êtes qu’à deux points de la barre des 60 points. Une seule équipe du RC Lens a réalisé cette performance en Ligue 1 au 21ème siècle. Qu’est-ce que cela veut dire pour vous ? 

L’équipe de 2005/2006 du RC Lens qui a dépassé ce total était une équipe référence. A notre manière, parce que je ne veux pas comparer les équipes et les époques, j’espère qu’on donnera du plaisir et des émotions aux gens jusqu’au bout. C’est déjà une belle chose. Pour le reste, il y a des barres importantes, celle des 60 points en est une. Maintenant, on va surtout tout faire pour rester fidèle à nos principes, à nos valeurs et à notre image.

A Troyes, vous attendez-vous à un match similaire que le dernier en date à Reims ? 

A Reims, ils avaient acquis le maintien avec 43 points. Pourtant, le match ou le scénario du match a fait qu’on est très vite tombé sur un bloc bas, compact, qui est passé en 5-4-1 avant même la mi-temps. Il y a des chances que Troyes commence aussi en 5-4-1, c’est le système dans lequel ils ont des repères et de faire des résultats, que ce soit contre Lille ou Paris. Je ne sais pas précisément à quoi m’attendre, je m’attends juste à ce que ce ne soit pas un match facile comme on n’a pas eu un match facile à Reims.

Dans ce contexte, avez-vous axé votre semaine de travail sur les transitions défensives, ce qui a pu faire défaut au RC Lens à Reims ?

Contre Nantes, on a déjà été puni sur du jeu direct face à un adversaire regroupé. Sur les sept matches précédents, on avait encaissé peu de buts et aucun sur transition. Maintenant, on sait qu’il faut être attentif à ça toutes les semaines. J’en ai beaucoup parlé durant la saison, jusqu’à aujourd’hui on n’a pas évoqué le match de Troyes. On le fera demain (ndlr : vendredi) et ça fera partie des choses dont je vais parler. Pour autant, en parler est une chose mais il faut être vigilant pendant 95 minutes. Etre en lecture de toutes les situations, en même temps, pendant tout un match, ce n’est pas toujours le plus évident. C’est pour ça qu’on fait encore quelques erreurs.

Sachant que l’intersaison pourrait être chargée pour le RC Lens, abordez-vous ces deux derniers matches avec l’envie d’en profiter avec ce groupe qui a fait de belles choses ?

Tout le monde doit profiter de tout le monde, pour ceux qui ont envie d’en profiter. C’est comme ça pour chaque fin de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.