Francis De Percin (Amiens SC) : « Montrer un autre visage contre le PFC »

De Percin Amiens SC

Après la triste production collective au Havre, l’Amiens SC poursuit sa semaine à trois matches avec la réception du Paris FC, dès mardi soir. Une rencontre qui doit permettre aux Amiénois de rapidement chasser les doutes suscités par leur dernière performance et aussi démontrer que leur classement actuel (ndlr : 4e) n’est pas usurpé. De son côté, Francis De Percin demeure confiant même s’il est conscient qu’il faudra réaliser un tout autre match pour espérer renouer avec la victoire. Entretien. 

Francis, le début de saison de l’Amiens SC est réussi sur le plan comptable mais on imagine que vous en attendez plus dans le contenu ? 

C’est sûr que les joueurs voulaient mieux faire au Havre, ils étaient déçus de leur prestation. Maintenant, prendre un point dans de telles conditions, ce n’est que du bonus. Il faut bien récupérer et penser à montrer un autre visage contre le PFC.

Trouvez-vous l’équipe encore trop frileuse ? 

Je ne pense pas. Pour revenir sur ce match face au Havre, je pense qu’ils nous ont bien observés, ils ont vu nos lacunes et ils ont bien joué là-dessus. On n’a jamais pu trouver la profondeur dans notre jeu, on a fait beaucoup d’erreurs techniques qui nous ont pénalisés et à l’arrivée on a fait un petit match.

A l’arrivée, quel est votre regard d’ensemble sur ces cinq premiers matches de l’Amiens SC ? 

Sur le plan comptable, c’est plutôt positif. A domicile, sur les prestations réalisées, on a montré de l’entrain et du dynamisme, il faut surfer là-dessus. Cette année, avec les quatre descentes, on a aussi pu s’apercevoir contre Annecy, une équipe qui a de la qualité, qu’aucun matches ne serait facile. C’est à nous d’élever notre niveau technique, tactique et dans la concentration pour bien figurer dans ce championnat.

La perspective des quatre descentes pèse tant que ça ? 

Inconsciemment, on y pense. Depuis le début de saison, on a pu voir que les équipes sont déjà bien rodées et bien en place. Ca se joue vraiment sur des petits détails, il faut donc être prudent. Maintenant, il ne faut pas s’alarmer. Les garçons ont fait de très bonnes choses depuis le début de saison, il faut rester positif.

La semaine se poursuit avec deux matches à la maison. Comment les abordez-vous ? 

Deux matches à la maison, ce n’est jamais facile. On va faire en sorte de prendre un maximum de points pour bonifier cette semaine à trois matches. L’équipe a besoin de confiance, on a aussi besoin d’un garçon comme Jessy (Benet), capable de mettre le pied sur le ballon et d’apporter du calme dans notre jeu.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *