Formose Mendy (Amiens SC) : « Aller au combat et gagner tous les matches »

Amiens SC Mendy
Dave Winter/FEP/Icon Sport

Devenu un titulaire indiscutable, Formose Mendy a fait part de son ambition pour cette fin de saison avec l’Amiens SC. S’il reconnaît que le maintien demeure l’objectif prioritaire, le défenseur sénégalais veut encore rêver à une fin d’exercice en boulet de canon avec un top 5 au bout. Pour cela, il est impératif de vaincre Nîmes à la Licorne. Entretien.

Dans quel état d’esprit abordez-vous ce match ? 

On est prêt, que ce soit physiquement ou mentalement. On va jouer une équipe solide, qui a beaucoup d’atouts sur le plan offensif, mais j’ai confiance en notre capacité à bien s’en sortir. Ce sera difficile mais on est chez nous, on va bien gérer l’affaire.

Etes-vous animé par l’envie d’intégrer le top 10 pour la première fois de la saison ? 

Ca fait du bien de remonter au classement. On est une équipe, on est solide et soudé et ça se voit avec notre classement. On a envie de gagner pour continuer à remonter. La Ligue 2 est un championnat difficile, il y a des matches plus faciles que d’autres. A Rodez, c’était difficile, surtout la deuxième mi-temps. Contre Nîmes, on va tâcher de marquer sur nos occasions. On se sent bien à domicile.

Malgré cette bonne période, vous n’êtes que onzième et vous n’avez que cinq points d’avance sur la zone rouge…

Oui, mais on regarde vers le haut ! On veut aller au combat et gagner tous les matches pour revenir dans les cinq premiers, inch’allah. Maintenant, l’objectif prioritaire reste le maintien. On a confiance en nous et toutes les équipes se méfient de nous. On va gagner contre Nîmes et ce sera le début de quelque chose pour nous.

Quel regard portez-vous sur la très bonne forme d’Aliou Badji ?

Je ne suis pas surpris, je le connais bien et je connais ses capacités. J’en avais parlé avec Chadrac Akolo au début de la saison. Quand Aliou est en confiance, ça se voit tout de suite. J’avais déjà joué en U23 Sénégalais avec lui, c’est comme un frère, je suis content pour lui.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.