Florent Ghisolfi (RC Lens) : « Le mercato ? On a rempli la quasi-totalité des objectifs »

Ghisolfi RC Lens

 

Deux jours après la clôture du marché des transferts, Florent Ghisolfi a fait le point sur le recrutement estival du RC Lens à l’occasion d’un entretien accordé à La Voix du Nord. Le coordinateur sportif du club artésien a évoqué le retour d’Arnaud Kalimuendo et un possible départ d’Ismaël Boura en tant que joker.

Le mercato, un bilan satisfaisant 

« On s’est dit mardi soir qu’on était satisfait, parce qu’on a rempli la quasi-totalité des objectifs de la feuille de route mais pas qu’en termes de départs et arrivées, les objectifs financiers aussi, ventes, masse salariale, dans le respect de ce qu’on a déposé à la DNCG en juin. On sait que le club a besoin d’équilibrer ses comptes, on a atteint les objectifs rapidement et en ne perdant qu’un seul joueur majeur (ndlr : Loïc Badé). On me promettait l’enfer: tu n’y arriveras pas, tu vas te faire attaquer de partout. On n’a perdu qu’un seul joueur majeur. J’ai toujours été confiant, les garçons sont bien chez nous, ambitieux tous ensemble, ils voulaient retrouver le public. Et le meilleur recrutement, c’est de conserver les bons joueurs, qu’on sait adaptés et performants. On ne peut pas les acheter 15-20 M€, autant les garder ! »

RC Lens : Un mercato intelligent et animé

Le retour d’Arnaud Kalimuendo

« J’y ai toujours cru, même, quand un moment, plus personne n’y croyait. Il y avait un timing à respecter, il fallait aussi l’alignement des planètes et de la réussite. Il ne fallait pas aller au charbon en juillet, lui avait ce besoin de se frotter à l’effectif du PSG, avec raison. Il a montré des choses sur la prépa. L’événement déclencheur, ça a été l’arrivée de Messi. Avec Neymar et Mbappé, ce sont des joueurs qu’on fait très peu sortir. Pour les joueurs derrière, c’est la perspective de ne quasiment jamais jouer. À ce moment-là, on s’est mis à discuter vraiment. Il y avait plein d’opportunités pour lui, prêt, transfert. 80% des clubs français le voulaient, et beaucoup de clubs en Europe, anglais, allemands, italiens. En prêt, c’est une des meilleures opportunités du marché. On a su être patients, réunir toutes les conditions, notamment avec Paris qui a été de parole, et avait dit que si le choix du joueur était d’être prêté, son choix serait Lens par rapport au travail de la saison passée. Samedi, «Kali» nous a dit « c’est Lens », ne restait que les détails à régler. Sa volonté était de retrouver le public et une équipe qu’il adore, avec laquelle il prend du plaisir dans le jeu. »

RC Lens : Yannick Cahuzac, capitaine par l’exemple

La porte est ouverte pour Ismaël Boura 

« Les postes de piston sont aussi très importants dans notre animation, avec une débauche d’énergie, c’est pour ça qu’on s’est aussi renforcé sur ces postes. On a quatre très bons pistons, le coach en prend toujours quatre. le cinquième pourrait être Boli, quand il reviendra de blessure. Ce qui ouvrira la porte à Boura fin septembre pour être joker sur un club de Ligue 2. On a été énormément sollicités mais avec les blessures de Boli et Haïdara, c’était impossible de l’ouvrir ces derniers jours. »

Retrouvez l’intégralité de son interview chez nos confrères de la Voix du Nord

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires