Florent Ghisolfi (RC Lens) : « Aucun joueur n’est enfermé »

Ghisolfi RC Lens
Emilien PAU - Le 11 HDF

Présent en conférence de presse ce lundi, jour du premier entraînement collectif de la saison pour le RC Lens, Florent Ghisolfi a évoqué les sujets chauds du mercato lensois, dont les départs annoncés de Jonathan Clauss, Cheick Doucouré ou bien encore Seko Fofana. 

Quel est l’objectif pour la saison à venir ?

La priorité des priorités, ce n’est pas un discours de façade, est de se maintenir, de stabiliser le club en Ligue 1. Les trois relégués cette saison ont été Bordeaux, Metz et Saint-Etienne. On n’est pas encore un club assuré de rester en Ligue 1. Il faudra travailler dur. Si on atteint le premier objectif rapidement, on pourra se fixer comme deuxième objectif de terminer dans le top 10, après deux saisons où on a fini septième. La saison à quatre descentes peut apporter pas mal de tension et de stress chez les équipes, il faudra être très focus et dégagé beaucoup de confiance et de sérénité dans tout ce qu’on peut mettre en place. Cela fait deux ans qu’on joue le maintien au départ mais on a l’ambition et la volonté de jouer qui sera conservée.

Ou en est le mercato ?

Les premières pierres ont été le staff, avec la prolongation du staff qui était le pilier le plus important de notre stratégie. On a aussi prolongé les autres membres du staff pour s’inscrire sur un cycle de trois ans. On a aussi eu du mouvement sur le poste de deuxième entraîuneur-ajoint avec l’intégration de Yannick Cahuzac, pour conserver son leadership auprès du but; On a aussi l’arrivée d’un nouvel entraîneur des gardiens. Ensuite, on a avancé sur le recrutement de quatre joueurs, dont un qui sera annoncé rapidement. C’est une question admistrative. On avait commencé assez tôt avec Poreba, qui était en fin de contrat avec son club et qui a une centaine de matches en division 1 polonaise. C’est une opportunité et l’idée est de faire la même chose qu’avec Loic Bade et Christopher Wooh, avec des joueurs qui ont du potentiel, qui ccorespodnent à notre projet de jeu et qui peuvent progresser. Ce sera pour le moment un joueur de complèment. Jimmy correspond au profil qu’on se fait du piston. Il arrive à pleine maturité aujourd’hui, on le connait bien avec Franck pour l’avoir connu à Lorient et on pense qu’il va très bien se marier à notre effectif. Adam est un profil que nous n’avions pas, un attaquant athlétique. Salis est un garçon avec un gros volume de courses, un gratteur de ballons, qui a une bonne aggressivité et qui n’est pas maladroit avec ses pieds. Il a un gros potentiel et va pouvoir se développer au contact de notre staff.

L’arrivée de Jimmy Cabot acte-t-elle le départ de Jonathan Clauss ?

Notre seule certitude est d’avoir Jimmy Cabot; On a toujours eu cinq pistons et notre effectif est encore en construction. On va voir ce qui va se passer pour les joueurs qui sont sous contrat.

Quelle est votre position au sujet des joueurs annoncés sur le départ ?

On a toujours été dans l’échange et la transparence avec nos joueurs, on n’a jamais été au bras de fer dans les entrées de joueurs et ça pareil dans les sorties. Si un projet attire un joueur, il faut que le club s’y retrouve. Aucun joueur n’est enfermé.

Quelle est votre réflexion pour le poste de gardien ? 

On souhaite recruter un gardien numéro 1 et le projet qui était déterminé au départ.

Avez-vous le sentiment que le club a gagné en crédibilité depuis quelques mois ? 

L’attractivité a toujours été forte chez les joueurs, c’est plus l’entourage qui pouvait freiner quand on était promu. On est aussi attractif parce qu’on a fait venir nos priorités et on est satisfait de ce qu’on a fait jusqu’à maintenant.

Quelle est votre réflexion au sujet de Simon Banza ? 

Nul n’est enfermé. On est à l’écoute pour Simon, qui était là ce matin et qui est déterminé à faire une grande préparation. Il sort d’une grande saison, on connait son potentiel et on est à l’écoute des autres clubs. C’est aussi un garçon qui est très sollicité.

Où en est-on avec Brayann Perreira ? 

La balle est dans son camp. On a fait une proposition de prolongation et il est libre de décider. On lui a proposé un projet sportif et ce sera à lui de décider. On ne fera as de folie parce qu’on ne peut pas lui promettre du temps de jeu rapide en Ligue 1. On n’est pas non plus sous pression dans ce type de dossier.

Propos recueillis par Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Résultats Lens en direct

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.