Face à Reims, le RC Lens doit assumer un statut nouveau

RC Lens
Norbert Scanella / PanoramiC / Imago

Un dernier coup de collier avant la trêve ! Cinq jours après une superbe victoire au Vélodrome (3-2) en clôture de la huitième journée, le RC Lens ouvre le bal de la neuvième en recevant Reims, à huis-clos. Dans la peau du dauphin du PSG, les Lensois devront assumer leur nouveau statut et gérer les éléments pour signer un deuxième succès d’affilée et passer la coupure internationale parmi les tous meilleurs de la Ligue 1.

Nouveau statut, pression nouvelle ?

Grâce à son succès de prestige à Marseille, le RC Lens pointe maintenant à la deuxième place de la Ligue 1 à l’orée de la réception de Reims. Cela peut-il être un danger ? « Il y a toujours un risque de prendre les louanges au premier degré, avoue Franck Haise. Le risque est très simple, il est de se dire qu’on peut en faire un peu moins et que ça va suffire. Sauf que dès qu’on en fait moins ça ne suffit jamais. On n’a pas les moyens d’en faire moins, on doit même en faire un peu plus. »

Néanmoins, l’entraîneur lensois n’oublie pas ce qu’il s’est passé dans ce début de saison. « Il y a un risque de se dire qu’on est deuxième, qu’on a a battu Marseille, Lille et Monaco… Mais on sait aussi qu’on n’a pas battu Lorient et Saint-Etienne, qu’on a perdu contre Strasbourg, rappelle-t-il. Je le sais. C’est peut-être un poncif mais chaque match a sa propre réalité. » Capable de se montrer comme la meilleure équipe au Vélodrome, face à une formation qui impressionnait son monde jusqu’à présent, mais également de faire – une nouvelle fois – preuve de force de caractère pour s’imposer, les Artésiens ont progressé dans ce qui pouvait leur fait défaut l’an passé.

De nouveau à huis-clos

« Dans la continuité de ce qu’on est capable de faire, on sait qu’on est capable de plus en plus de choses. On sait aussi qu’on est capable de défendre différemment, détaille Haise. Je pense vraiment qu’on a gagné en maturité et en expérience avec les matches qui s’accumulent. A Marseille, c’est bien d’être resté dans le match alors qu’on menait 2-0 et qu’ils égalisent à 2-2 sur deux coups de pied arrêtés, dont un juste avant la pause, ce qui aurait pu casser une forme de dynamique. Je pense que les joueurs ont confiance en ce qu’ils font. »

Les Lensois doivent désormais éviter une rechute dans un Bollaert qui subira encore un huis-clos suite aux débordements intervenus dans le derby, face à un adversaire armé pour lui faire mal. « C’est une équipe qui a beaucoup de jeunesse, qui change régulièrement de systèmes, qui n’est pas facile à lire, analyse Franck Haise. C’est une équipe solide qui ne concède pas beaucoup d’occasions, ça fait partie des équipes qui concèdent le moins de tirs. Et en même temps, il y a de la qualité dans son animation offensive, avec beaucoup de qualités dans la jeunesse. Je ne doute pas qu’on aura des problèmes à gérer, surtout dans un stade vide pour la deuxième fois consécutive à la maison. Il va falloir se préparer à cela parce que c’est très différent. »

Défait par Strasbourg sans public, le RC Lens va donc tenter d’éviter le deux de chute face à Reims. Histoire de prouver encore un peu plus que cette deuxième place est loin d’être usurpée.

Adrien ROCHER

RC LENS – REIMS

9ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Vendredi 1er octobre, 21 heures

Stade Bollaert-Delelis, Lens

Arbitre : M. Bastien

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires