Ex-VAFC : Vincent Aboubakar porte le Cameroun !

Vincent Aboubakar ex-VAFC Cameroun
Anthony Dibon/Icon Sport

La Coupe du Monde met à l’honneur plusieurs joueurs évoluant dans des clubs des Hauts-de-France. Aussi bien des actuels que des anciens, à l’image de Vincent Aboubakar avec le Cameroun. En effet, ce dernier, passé par VA de 2010 à 2013, a fait basculer la rencontre entre son pays et la Serbie !

Une entrée héroïque de Vincent Aboubakar

Le Cameroun a ouvert le score par Jean-Charles Castelletto, le défenseur nantais (29′). Par la suite, la Serbie renverse la vapeur et prend l’avantage avant le retour aux vestiaires (1-2). Aleksandar Mitrović aggrave la marque, ce qui place les Camerounais en mauvaise posture. Mais un événement va tout changer : l’entrée de Vincent Aboubakar, en lieu et place de Martin Hongla (55′). Du haut de ses 81 capes et 15 buts à Valenciennes, l’attaquant donne un aspect beaucoup plus risqué à l’équipe. Dès lors, tout bascule en quelques minutes. Servi en profondeur par Castelletto, Aboubakar se joue d’un défenseur, voit le gardien avancé, et ajuste son piqué pour le lober (2-3, 63′). Un but spectacle qui régale les supporters. Comme si ce n’était pas fini, trois minutes plus tard, l’ancien Valenciennois se mue en passeur pour Eric Choupo-Moting, qui égalise (3-3, 66′). Son entrée aura été le gros coup de Rigobert Song, qui a tenté le va-tout de son équipe pour arracher un point aux Serbes. Après le Maroc hier, le Cameroun est la belle histoire pour les pays africains et les scénarios de matches.

Après la rencontre, Vincent Aboubakar est revenu sur son entrée. « On a senti que les Serbes étaient un peu fébriles, qu’ils avaient aussi peur. Il fallait amener de la profondeur et quand le coach m’a appelé, j’ai compris directement qu’il fallait que j’en amène. J’ai senti qu’ils étaient lents en face. Saluons notre état d’esprit, nous avons mis de la volonté et de l’envie. Il faut continuer »

Le Cameroun qualifié si…

En obtenant un match nul complètement dingue contre la Serbie (3-3), le Cameroun reste potentiellement en vie dans son groupe G. Néanmoins, le scénario d’une potentielle qualification semble fou, tant les planètes devraient être alignées. Dans un premier temps, il faudrait que le Brésil ou la Suisse s’imposent, car un match nul n’arrangerait pas les Camerounais, qui n’ont qu’un seul point. Puis, les hommes de Rigobert Song devraient s’imposer contre les Brésiliens dans leur troisième rencontre. Un exploit qui serait grandeur nature, mais difficile à imaginer. Pourtant, cette Coupe du Monde prouve que rien n’est impossible. À l’avantage des Camerounais ? Rendez-vous dans quelques jours.

Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *