Eric Vandenabeele (VAFC) : « Je commence à voir le bout du tunnel »

@MaLigue2

Opéré du genou en fin de saison dernière, Eric Vandenabeele a fait son retour sur les terrains durant la trêve internationale, participant au match amical du VAFC face à Courtrai (3-2). Dans la foulée de son retour à la compétition et avant le derby contre Dunkerque, le défenseur central de 29 ans a accordé une interview à nos confrères de MaLigue2.fr. Morceaux choisis.

Une opération jugée indispensable

« Ces derniers mois ont été un peu compliqués. J’ai subi une intervention au niveau du tendon rotulien. J’avais une tendinite depuis un moment qui me provoquait de grosses douleurs. Lors du dernier match, cela s’est encore accentué. J’ai pris la décision de me faire opérer en concertation avec les dirigeants et le staff. Tout le monde a estimé que c’était la meilleure solution. Clairement. On savait que cela allait prendre un peu de temps. Le chirurgien m’avait annoncé un délai de quatre mois et c’est exactement cela car j’ai repris avec la réserve après quatre mois. C’était la meilleure chose à faire. La saison dernière, j’étais à 70% de mes capacités, la douleur était trop intense pour que je continue comme cela. Même moi sur le terrain, je ne me reconnaissais pas ! Ce n’était pas moi, je sais de quoi je suis capable. Je voyais très bien que je n’étais pas à mon niveau et que ça ne pouvait pas continuer comme cela. »

Une rééducation à Clairefontaine

« S’en sont suivies cinq semaines de rééducation à Clairefontaine. Ce temps-là a été long… Entre l’opération et la rééducation, je ne pouvais pas trop bouger avec les béquilles etc, c’était un peu compliqué. Mais je commence à voir le bout du tunnel petit à petit. Ce qui ne nous tue pas rend plus fort ! J’étais prêt à affronter cela. J’ai aussi pu compter sur le soutien de ma famille, du club et du président, et je les en remercie. J’ai aussi pris conscience en allant à Clairefontaine qu’il fallait que je bosse plus de mon côté en salle. Avec la saison dernière, j’ai pris un peu de retard par rapport à tout le monde et il faut que j’en fasse deux fois plus pour revenir à mon meilleur niveau. On va dire que c’est un mal pour un bien. Dès que je pourrai vraiment reprendre, je sais que tout va aller beaucoup mieux. »

Une reprise en douceur

‘J’avais déjà fait une heure contre Wasquehal avec la réserve en N3 et c’était déjà un soulagement. Physiquement ça allait bien, et cela me faisait plaisir de rejouer tout simplement après ces quatre longs mois ! Contre Courtrai, c’était 90 minutes avec plus de rythme et d’intensité. Et c’est vrai que les 15 dernières minutes ont été compliquées physiquement, j’avais les jambes lourdes. Quand l’arbitre a sifflé la fin, j’étais content (rires). Mais ça fait du bien ! j’ai eu une petite alerte aux ischios, je vise plutôt le premier week-end de novembre, en passant par la case réserve s’il le faut. Tout s’est bien passé au niveau du genou, là c’est un petit contre-temps. Rien de bien grave, mais il faut se remettre petit à petit. »

Retrouvez l’intégralité de son entretien chez nos confrères de MaLigue2.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *