En Coupe de France, Wasquehal croit en sa bonne étoile

Wasquehal Football
NW / Wasquehal Football

Demain, le Wasquehal Football aura rendez-vous avec son histoire en 1/32e de finale de Coupe de France. Mehdi Izeghouine et ses hommes seront opposés à Pays de Cassel à Hazebrouck pour une place en seizièmes… contre le PSG. Ce serait une belle revanche pour les Wasquehaliens au vu de leur parcours.

Revanche prise sur Reims Saint Anne

Valentin Vojtkowiak
NW / Wasquehal Football

Après la décision du CNOSF de rejouer ce Wasquehal – Reims Saint Anne, Clairefontaine a été choisi pour accueillir la rencontre. Le tout, bien sûr, à huis clos. Dans un contexte quelque peu particulier, les deux équipes se sont retrouvées, non sans enjeu. Le vainqueur de ce match avait une chance d’affronter le PSG en seizièmes, sous réserve de battre Pays de Cassel avant. La rencontre s’est avérée plutôt fermée, avec des fautes et de la tension. Finalement, il aura fallu les tirs au but pour les départager et voir Wasquehal se qualifier. Un soulagement pour l’équipe, qui poursuit son aventure en Coupe de France. « Je suis très heureux, car c’est un match qui a fait beaucoup parler avec tout ce qu’il s’était passé là-bas. Je suis fier de notre équipe et très content de cette qualification », confie Valentin Wojtkowiak.

Il faut dire que jouer dans un Clairefontaine vide n’est pas anodin pour les pensionnaires de National 2. « L’atmosphère est toujours un peu bizarre dans un match à huis clos. Après, au vu des conditions plus que limites dans lesquelles nous avons été reçus à Reims Sainte Anne, ce match à Clairefontaine a été une bonne décision », explique le défenseur wasquehalien.
Pour rappel du contexte, fin novembre dernier, lors du huitième tour de Coupe de France, Wasquehal se rend à Reims Saint Anne. Alors que les locaux menaient 3 à 0 à la mi-temps, un incident va se produire quelques dizaines de minutes après la reprise. En effet, deux joueurs sont exclus après une faute, un de chaque équipe. Dès lors, des supporters envahissent la pelouse et par la suite les vestiaires. Dans une décision tranchée, la FFF avait alors décidé d’éliminer les deux équipes de la compétition, avant que le CNOSF ne fasse machine arrière.

Mehdi Izeghouine, un coach déterminé

Mehdi Izeghouine Wasquehal
NW / Wasquehal Football

Agressé à Reims Saint Anne et transporté à l’hôpital avec des points de suture à la clé, Mehdi Izeghouine est aujourd’hui un homme lucide. Cette victoire mercredi à Clairefontaine a d’autant plus d’importance à ses yeux. « Il y a eu beaucoup de valeurs pour gagner ce match qui était important pour le club. Je suis fier des garçons et des joueurs qui ont été extraordinaires pour passer ce tour », raconte l’entraîneur.
Suite à ce qu’il s’est passé fin novembre, Izeghouine a reçu une vague de soutiens venus de tous bords. Ce soutien a été un véritable boost moral pour la suite et ainsi revenir à son poste. « Personnellement, j’ai pris beaucoup de recul sur ce qui s’est passé. Ça a été très compliqué pendant quelques jours, mais comme je l’ai dit, la famille du football m’a aidé à penser à autre chose, à me concentrer sur le terrain et à reprendre goût à ma passion », explique-t-il.

Désormais, toutes les têtes se tournent vers demain et un déplacement à Hazebrouck pour y affronter Pays de Cassel. Un temps en seizièmes, désormais en 1/32e, les Casselois devront se méfier de Wasquehaliens plus que jamais motivés. Néanmoins, le technicien wasquehalien fait état de quelques petits pépins. « Malheureusement, ces dernières semaines, nous avons des absents, avec une grippe qui fait beaucoup de mal. Entre les blessures et ça, nous connaissons quelques soucis d’effectif, mais on fait le maximum pour qu’ils soient présents ce week-end », confie Mehdi Izeghouine. Les joueurs ne s’en cachent pas, le match à Cassel s’annonce « très compliqué » comme l’explique Valentin Wojtkowiak. Cependant, Wasquehal pourra compter sur son public de choc et surtout sur un collectif uni et solidaire. Le tout, dans l’optique d’aller chercher un 1/16e de finale de rêve et de prendre une revanche sur son destin depuis tous ces événements.

Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *