Duvauchelle voit double et donne la victoire à l’ESC Longueau

ESC Longueau
Le 11 HDF

Dans ce duel de la métropole amiénoise, l’enjeu était de taille. Une victoire des Longacoissiens permettait de mettre à six leurs adversaires du jour, l’US Camon. Après un premier acte sans but, Charles Duvauchelle est venu crucifier par deux fois l’US Camon, donnant la victoire aux siens malgré l’égalisation de Adon (1-2). Résumé de ce derby amiénois.

Chacun son temps fort

Le premier quart d’heure de jeu laisse place à un gros round d’observation, même si les Camonois contrôlent le ballon et tournent autour des Longacoissiens. La première vraie tentative viendra à la vingtième minute de jeu sur coup de pied arrêté. Le capitaine des Jaune et Noir Zahir Zerdab tente sa chance sur coup-franc. Son tir passera quelques centimètres à la droite du but gardé par Jules Fievet (20′). Deux minutes plus tard, Matis Adon hérite d’un bon ballon donné par Zerdab et frappe du gauche, Fievet se détend parfaitement pour détourner en corner (22′).

La première occasion de l’ESC Longueau interviendra après la demi-heure de jeu. A deux reprises, Charles Duvauchelle voit sa tentative bloquée dans la surface par Dylan Adam, au sacrifice pour son équipe (33′). Longueau revient petit à petit dans ce match, mais peine à trouver les espaces dans les trente derniers mètres. Une timide frappe de Finaz en entrée de surface donnera à Quentin Chivé son premier arrêt du match (38′).

Adon répond à Duvauchelle, en vain

Au retour des vestiaires, l’ESC Longueau reste dans la lignée de sa fin de première mi-temps. Sur une récupération haute, Nicolas Roussel percute et frappe en entrée de surface, obligeant Chivé à un arrêt de grande classe pour détourner en corner (53′). Sur ce même corner, joué à deux, Finaz centre parfaitement sur la tête de Charles Duvauchelle qui n’a plus qu’à pousser le ballon. Les visiteurs ouvrent le score (0-1, 54′). Un avantage que Longueau ne gardera que quatre minutes, puisque suite à un bon pressing, Matis Adon récupère le ballon, se joue de Fievet et conclut dans un angle fermé (1-1, 58′). Tout est à refaire pour Longueau qui repart de l’avant et passe proche de reprendre l’avantage sur une frappe d’Antoine Bouvet, bien stoppée par Chivé (60′).

Le rythme va retomber après ces cinq minutes folles. La bataille du milieu de terrain s’intensifie et laisse peu de place à des situations offensives très construites. Longueau va venir casser ce faux-rythme avec son capitaine, Ludovic Demetz, qui place une tête puissante à bout portant vers le but camonois. Quentin Chivé réalise une parade exceptionnelle pour laisser son équipe en vie (73′). Après cette énorme occasion longacoissiennes, Camon réagit par Da Veiga. Idéalement servi par Adjidé, le milieu offensif croise sa frappe, juste à côté de la cage de Fiévet (77′).

Dans les dix dernières minutes, Romuald Lemaire, fraîchement entré, est trouvé dans la profondeur. Il décale Charles Duvauchelle sur la gauche. Le buteur longacoissien conclut entre les jambes de Chivé (1-2, 82′). Longueau va tenir ce court avantage jusqu’au bout pour s’imposer, deux buts à un. Une victoire qui permet à l’ESC Longueau de prendre six points d’avance sur leur adversaire du jour.

Arthur LASSERON

US CAMON – ESC LONGUEAU : 1-2 (0-0)

Huitième journée de Régional 1, groupe A

Dimanche 9 janvier, 14h30

Stade Lucien Jovelin, Camon. 200 spectateurs

Arbitre : M. Redjimi

Buts : Adon (58′) pour Camon ; Duvauchelle (54′, 82′) pour Longueau

Avertissements : Suiveng (36′), Isambart (51′) pour Camon ; Duvauchelle (31′) pour Longueau

US CAMON : Chivé – Kondo, Sakho, Adam, Suiveng (Sambou, 74′) – Lemba, Adon – Da Veiga, Isambart (Faiz, 84′), Touré (Adjidé, 65′) – Zerdab (c.)

Remplaçants : Adjidé, Sambou, Faiz

Entraîneur : Titi Buengo

ESC LONGUEAU : Fievet – Thierry, Roussel, Petit, Kwinta T. – Demetz (c., Lemaire, 81′), Lemaire (Hede, 59′), Delcuse – Duvauchelle, Kwinta M., Finaz (Bouvet, 59′)

Remplaçants : Bouvet, Hede, Lemaire

Entraîneur : Benoît Bourdet

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article