Despois-Slidja, « point fort » mais aussi « point faible » de l’AC Amiens ?

AC Amiens joie but Despois Slidja

Impliqué dans les trois buts du succès de l’AC Amiens contre la réserve de Boulogne-sur-Mer (3-0) samedi dernier, Mickaël Despois et Pierre Slidja ont confirmé qu’ils étaient les principales menaces de la formation entraînée par Azouz Hamdane. Dans les mauvais jours, ils peuvent aussi s’avérer pénalisant pour le collectif amiénois. De quoi en faire le baromètre d’une formation qui est passé par tous les sentiments depuis le début de saison ? 

Un duo qui peut tout changer pour l’AC Amiens

Un but et deux passes décisives pour l’un, un but et une passe décisive pour l’autre, Pierre Slidja et Mickaël Despois ont crevé l’écran lors de la prolifique victoire de l’AC Amiens à l’occasion de la 11ème journée de National 3. « Offensivement, ils nous font beaucoup de bien, se félicitait Mirisoidi Siradjidini après la rencontre. J’espère qu’ils vont continuer comme ça jusqu’à la fin de saison. On a vraiment besoin d’eux. » Au point d’affirmer que le club qui a déménagé au stade Moulonguet par la force des choses depuis deux saisons est dépendant de son duo d’attaque ? « Pas forcément, répond le latéral gauche. Ce ne sont pas deux jours qui font une équipe. Maintenant, c’est aussi à nous de bien les servir, parce qu’on sait qu’ils peuvent nous faire gagner les matches quand il le faut. »

Ce scénario positif, c’est quand les deux hommes sont dans un bon jour, à savoir réaliste sur le plan offensif et impliqué dans le travail collectif. Or, Azouz Hamdane rappelle que cela n’a pas toujours été le cas dans un passé récent. « Ils peuvent être à la fois notre point fort mais aussi notre point faible, résume l’entraîneur de l’ACA. On connait leurs qualités, quand ils sont là, à leur niveau, ça donne ce que ça donne aujourd’hui et quand ils ne sont pas là, c’est compliqué. Sur ce match, ils ont attaqué et défendu, ça fait la différence. Quand ce n’est pas le cas, comme sur la première mi-temps de Vimy, on se retrouve en difficulté, ils le savent. Après, on n’a pas beaucoup de qualités mais on a ces deux-là. »

Et il s’en est fallu de peu pour que l’AC Amiens ne puisse pas compter sur eux cette saison. Tout proche de s’engager à l’US Camon durant l’intersaison, Mickaël Despois avait fini fait machine arrière pour des raisons économiques. Quant à Pierre Slidja, il est remonté dans le train en marche, tardivement en tout début de saison. Qu’importe, Azouz Hamdane sait que ce duo peut changer la face de son équipe : « Sur le plan global, l’équipe compte énormément sur ces deux-là, pas uniquement sur le plan offensif. C’est aussi à eux de porter cette responsabilité et de ne pas jouer avec le travail des autres. Sur ce match, ils l’ont bien fait et c’est plutôt, mais je leur demande forcément plus parce que ça nous permettrait de faire un autre championnat. »

En attendant, l’AC Amiens pointe au cinquième rang de son groupe de National 3, à désormais deux matches de la fin de la phase aller. Le tout en sachant que la deuxième partie de saison se jouera principalement à domicile, eu égard à un début de saison passé sans domicile fixe. De quoi se montrer ambitieux ? Là encore, beaucoup de choses dépendront du rendement du duo Despois-Slidja.

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *