David Pereira Da Costa (RC Lens) : « Je n’aime pas perdre »

David Pereira Da Costa
Laurent Sanson

Auteur d’une prestation remarquée pour sa première titularisation de la saison face à Marseille, David Pereira Da Costa est revenu sur son début d’exercie avec le RC Lens dans un entretien accordé à La Voix des Sports. Le jeune Sang et Or, formé au club, est un compétiteur et s’inspire de ses coéquipiers pour progresser. 

Une titularisation pleine de promesses

David Pereira Da Costa continue de progresser. Le jeune Franco-portugais a connu sa deuxième titularisation de sa carrière sous le maillot du RC Lens à Marseille, dans un stade Vélodrome plein à craquer. « J’ai juste eu un coup de stress en arrivant sur le terrain, quand le public a commencé à siffler, avoue Da Costa. En fait, ils étaient beaucoup (50 000 spectateurs), c’était l’une des premières fois où je voyais autant de monde. Dès que le match a commencé, on n’y pense plus, c’est comme si on n’entendait plus rien, on fait le job. Ce n’est pas que c’est facile de ne pas penser à l’environnement, il faut juste penser à d’autres choses. Par le pressing, on était obligés d’aller en équipe, de courir, et tu es direct dans le bain. »

Ne participant qu’à des bouts de rencontres jusque-là, le milieu offensif a délivré une prestation remarquable, aussi bien sur le plan collectif que personnel. Pereira Da Costa a interprété un rôle parfait dans le plan tactique qu’avait préparé Franck Haise pour faire déjouer une vaillante équipe marseillaise depuis le début de saison. Une expérience réjouissante de plus pour le natif d’Almada au Portugal, après sa toute première titularisation l’année passée face à Nîmes, conclu par une passe décisive. « De l’envie, j’en avais déjà, atteste le joueur lensois. L’expérience, il faut continuer à bosser et ne pas s’arrêter qu’à ce match-là. Et jouer dans plusieurs autres stades. »

Une envie de gagner à chaque match

De l’expérience, David Pereira Da Costa ne cesse d’en acquérir chaque semaine et week-end de match. Toujours présent dans le groupe depuis le début de saison, le milieu offensif vit une phase d’apprentissage dans le sillon de ses partenaires. « Il ne faut pas trop y penser (d’être sur le banc, ndlr), estime le joueur de Franck Haise. Il faut essayer d’apprendre ce que les joueurs à notre place font, pour reproduire les choses et faire mieux même. Moi, je m’inspire de Gaël Kakuta. C’est un grand joueur, j’observe sa vision du jeu, sa technique, son intelligence. Il me parle beaucoup, il me prend sous son aile, je suis son petit. Il me parle de ses expériences, des choses qu’il a faites pour ne pas que je les refasse. Il dit qu’il faut que je continue à travailler et un jour ça paiera. »

Certes plus souvent sur le banc de touche que sur les pelouses de Ligue 1 depuis le début de saison, David Pereira Da Costa continue à se forger un mental d’acier et une rage de vaincre qu’il développe en lui depuis son âge tendre. « Je n’aime pas perdre, maintiens le milieu de terrain offensif franco-portugais. Après, tout dépend comment est la défaite. Je veux toujours gagner. Ça me vient depuis tout petit contre mes grands frères. On jouait des deux contre deux, et ils aimaient bien narguer quand ils gagnaient et moi je détestais ça. »

Sur la voie de la réussite, David Pereira Da Costa continue de gratter du temps de jeu dans son club qui l’a vu grandir depuis 2013. Une situation qui pourrait le réjouir plus si Franck Haise lui dispose une nouvelle fois une place de titulaire dans le futur. 

Emilien PAU

Source : La Voix des Sports

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires