Darell Tokpa (Amiens SC) : « M’imposer et devenir titulaire indiscutable »

Panoramic

Titulaire en l’absence de Stephen Odey, Darell Tokpa entend bien s’imposer à la pointe de l’attaque de l’Amiens SC durant ce mois de janvier. Même s’il reconnaît qu’il doit encore progresser dans de nombreux compartiments de son jeu, l’attaquant de 19 ans ne manque pas d’ambition. Entretien.

Vous êtes titulaire depuis deux matches, avez-vous le sentiment d’avoir un gros coup à jouer ?

Oui, je le pense. A Niort, c’était mon quatrième match en tant que titulaire. Je m’adapte progressivement au niveau de la Ligue 2. J’espère encore pouvoir jouer de nombreux matches et aider au maximum l’équipe. Il me manque toujours ce petit but, j’espère le marquer rapidement. C’est crucial pour la confiance qui plus est à mon poste, où c’est ce qu’on me demande de faire. C’est bien beau de faire des matches corrects mais on attend surtout un but de la part de l’attaquant.

Amiens SC : Oswald Tanchot « aime le registre » de Darell Tokpa

Qu’est-ce qui vous a manqué sur ce face à face à Niort pour y parvenir ? 

Je l’ai revu plusieurs fois. Je pense que j’ai trop hésité au moment de conclure. J’aurais dû être plus tranchant, prendre une décision plus rapide. Finalement, j’ai trop attendu et c’est ce qui fait que je tire sur le gardien et que je perds mon face à face. C’est aussi ça l’apprentissage du haut niveau. Il faut que j’apprenne à être tueur.

Pensez-vous être prêt pour devenir titulaire sur le long terme en Ligue 2 ? 

On est toujours prêt pour ça, c’est notre métier ! Si je travaille bien et que le coach m’accorde sa confiance, pourquoi pas m’imposer et devenir titulaire indiscutable. En tout cas, je travaille pour ça et j’espère le devenir.

Amiens SC : Stephen Odey de retour face au Havre ?

Dans quels domaines avez-vous progressé depuis deux mois et dans lesquels devaient vous encore passer un cap ?

Déjà dans mon jeu dos au but. J’ai aussi amélioré mon intelligence de jeu, dans mon positionnement. Techniquement, j’ai aussi progressé. Maintenant, je manque encore un peu de lucidité dans le dernier geste. Je pense que c’est dû au fait que ce soit mes débuts. Je n’ai pas encore l’expérience suffisante, ce qui peut m’amener à faire des choix bêtes. Je pense que ça va venir avec l’accumulation des matches. C’est aussi difficile de garder le rythme pendant 90 minutes. Je dois encore m’adapter par rapport à ça.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.