Coupe de France : Le RC Salouël à la Licorne ?

Manon Cruz/MaxPPP

Qualifié pour le huitième tour de la coupe de France, après son succès à Douai face à l’ESM Hamel, le RC Salouël ne pourra pas poursuivre sa folle épopée au stade Municipal Marc Lourselle, qui n’est plus homologué à ce stade de la compétition. Et si la question d’un stade de repli se pose, les Salouasiens ont une idée en tête : affronter Wasquehal au stade de la Licorne. Une perspective réellement envisageable ? 

Le RC Salouël rêve d’un grand stade

Nouveau Petit Poucet national de la coupe de France, le RC Salouël continue de rêver en grand après sa qualification pour le huitième tour de la compétition. Et si les hommes d’Antoine Mücke ont pu jouer jusqu’ici tous leurs matches à domicile sur leur habituel terrain, le règlement les oblige à jouer sur un des quatre terrains homologués sur la métropole amiénoise : Moulonguet et la Licorne à Amiens, ou bien le stade Lucien Jovelin de Camon et celui d’Emilie Noël à Longueau.

« On aimerait jouer à Moulonguet ou bien à la Licorne, affirme Antonio Dos Santos, le président du RC Salouël. Le souci est que l’AC Amiens est également qualifié et devrait jouer au stade Moulonguet. Faire deux matches dans le même week-end sur le même terrain, ça sera sans doute difficile. » Après avoir longtemps freiné des quatre fers pour jouer à Moulonguet le temps des travaux à Jean-Bouin, il apparaît peu probable que l’AC Amiens soit délocalisé pour son tout premier match de la compétition à domicile cette saison. D’autant que l’affiche contre Feignies-Aulnoye, autre pensionnaire de National 3, ne nécessite pas forcément une délocalisation à la Licorne.

Sur le papier, il en est de même pour Salouël et la réception de Wasquehal, qui évolue aussi au cinquième échelon du football français. Néanmoins, un autre argument pourrait prendre le dessus, celui de la récompense de la folle épopée réalisée par le club de l’agglomération amiénoise, unique pensionnaire de district encore en lice. « C’est un rêve de gosse de jouer à la Licorne, affirme le président du RC2S. Même si ce n’est pas pour affronter une équipe professionnelle, la perspective de jouer sur un tel terrain fait rêver et de pouvoir réunir tous nos supporters. »

Reste à savoir si le rêve deviendra réalité pour le RC Salouël, qui en saura plus mardi soir à l’issue d’une réunion organisée par le service des sports d’Amiens Métropole. Sachant qu’il faudra également l’accord de l’Amiens SC, habituel hôte du stade de la Licorne qui disputera de son côté son huitième tour à Cambrai, sans doute le samedi.

La Rédaction avec France Bleu Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *