Coupe de France : l’Amiens Portugais prend la porte et une correction

Plombé par une entame de match catastrophique, avec pas moins de trois buts encaissés en moins de dix minutes, l’Amiens Portugais a vécu un véritable calvaire contre Beauvais (1-7) et quitte donc la coupe de France sur une défaite aux allures d’humiliation.

Un match plié en sept minutes

Deux oublis dans les couloirs, un ballon repoussé plein axe et une perte de balle payée cash aux 35 mètres, l’Amiens Portugais s’est autoéliminé en se tirant trois balles dans le pied dès l’entame de match. Pas très souverain sur son intervention, Gningue repoussait plein axe et dans les pieds de Diakhité un tir assez anodin. De quoi permettre à l’ailier de l’ASBO d’ouvrir la marque depuis l’entrée de la surface de réparation (0-1, 4′). Dans la foulée ou presque, Sackho doublait la mise d’un lob astucieux, en profitant du mauvais positionnement du dernier rempart amiénois (0-2, 5′). A peine le temps de respirer, Touré coupait la trajectoire d’un centre pour plonger l’Amiens Portugais dans un profond désarroi (0-3, 7′).

Il s’en fallait d’une poignée de centimètres pour que l’addition soit encore un peu plus salée lorsque Seguenebou prolongeait sur son poteau la tentative de Mauquit (23′). Mis en échec sur ce coup, le milieu de terrain formé par l’ASC était à l’origine du quatrième but inscrit par Sackho, opportuniste au second poteau après un corner prolongé de la tête au cœur de la surface de réparation samarienne (0-4, 29′). Déjà condamné, Amiens répondait timidement sur une tentative sans réelle conviction d’Ameur (35′). En maîtrise et jamais mis en danger, Beauvais creusait un peu plus l’écart sur un nouveau corner de Mauquit, cette fois-ci déposé sur la tête de Paye (0-5, 42′).

Le début de seconde période laissait présager le pire quand Géran résistait à Ameur avant de gagner son duel d’un petit ballon piqué face à Gningue (0-6, 47′). Mais après être passé tout près d’encaisser un septième but, les Portugais sauvaient l’honneur par l’intermédiaire de Despois (1-6, 83′), qui faisait le geste juste à la réception d’un bon centre d’Ameur. Avant ça, Poidevin – auteur d’une bonne entrée en jeu – avait trop croisé sa frappe pour attraper le cadre (72′). Insuffisant et bien trop tard pour tenter de créer l’exploit et se hisser au cinquième tour. D’autant que Beauvais s’atteler à remporter le second acte sur un but de Doré dans les ultimes secondes (1-7, 89′).

La coupe était pleine et déjà terminée pour l’Amiens Portugais, qui est littéralement passé à côté de son match et de l’événement. Sérieux et appliqué de son côté, Beauvais rallie donc le tour suivant sans même avoir tremblé l’espace d’un instant. 

Romain PECHON

AMIENS PORTUGAIS (R2) – BEAUVAIS (N2) : 1-7 (0-5)

Quatrième tour de coupe de France

Stade Moulonguet, Amiens

Arbitre : M. Darcy

Buts : Despois (83′) pour Amiens ; Diakhité (4′), Sackho (5′, 29′), Touré (7′), Paye (42′), Géran (47′), Dore (89′) pour Beauvais

Avertissement : Poidevin (60′)

AMIENS PORTUGAIS : Gningue – Ameur, Seguenbou (Poidevin, 60′), Wable (Ribeiro, 53′), Siradjidini – Coupelle (Duvauchelle, 66′), Facquier – Isambart, Despois, Idez – Da Veiga

Remplaçants : Tellier (g.) Ribeiro, Poidevin, Nianzou, Duvauchelle

Entraîneur : Benoît Sturbois

BEAUVAIS : Kouamé – Digbeu, Conde, Paye, Musquet – Popelard, Touré, Mauquit (Géran, 47′)- Diakhité (Dore, 77′), Sacko (Lemaire, 56′), Odzoumo

Remplaçants : Adiceam (g.), Azbague, Dore, Lemaire, Geran

Entraîneur : Sébastien Dailly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *