Coupe de France : L’AC Amiens est le dernier rescapé !

AC Amiens coupe
MaxPPP

Souverain lors de son succès au stade du 7e tour de la coupe de France à Lesquin (0-4), l’AC Amiens demeure le seul club de la Somme encore en lice dans la voie amateurs. Mais au-delà du résultat, c’est l’état d’esprit qui satisfait Azouz Hamdane, en quête d’ondes positives après un début de saison difficile en championnat. Une qualification que ce dernier a souhaité dédier à Patrick et Marie-Claude. Entretien.

Vous attrapez le pompon à chaque tour de manège…

On commence à être habitué ! On ne prend pas de buts surtout. Les joueurs tiennent le bon bout, il y a un super état d’esprit. Ce dernier point compte beaucoup même si on est moins performant dans le jeu. C’était un match maîtrisé avec beaucoup de lucidité, de l’envie, de l’énergie positive que ce soit dans les temps forts ou les temps faibles. Personne ne parle sur le terrain, c’était très agréable. J’ai pris plaisir à voir la jeunesse, ils se font confiance les uns les autres. Tout n’est pas parfait, loin de là, mais on fait ce qu’il faut pour aller mieux et c’est pas mal. Je suis vraiment content de l’état d’esprit. On était peut-être un peu en dessous de ce que l’on peut faire mais avec un état d’esprit irréprochable, beaucoup de respect entre eux, de confiance en eux, ça a joué relâché. C’est bien. Ça nous laisse la possibilité de nous entraîner encore une semaine de plus, on va le faire, on va la saisir et rejouer un match la semaine prochaine, ce qui est plutôt pas mal. Les joueurs sont contents.

CDF : Pas d’exploit pour Longueau, l’AC Amiens continue son parcours

Quel est votre ressenti de cette rencontre ?

Ils ont mis beaucoup de pression au début du match en venant nous chercher haut, mais on ne s’est pas précipité, on est resté calme. Ils manquent une occasion et derrière, sur un contre, on obtient un pénalty par Khelif que Martinez transforme. On maîtrise plutôt bien notre match, on ne concède pas d’occasion et juste avant la mi-temps, on fait le break grâce à Khelif sur une super passe de Dilemfu. On revient de la pause en essayant d’être au moins aussi bon, et Jeno lobe le gardien quasiment du milieu de terrain puis il met le quatrième sur un centre de N’Goma. Les dernières minutes, c’était un peu folklorique, sans trop de fond de jeu mais je ne peux pas leur en vouloir. Les deux équipes étaient très fatiguées. C’est une bonne qualification.

Enchaîner va faire du bien dans les têtes…

C’est bien, oui ! Le football est quand même très particulier, assez bizarre. Je pense que le diagnostic que j’avais était bon, quand je vois l’état d’esprit des joueurs. Ça produit des résultats positifs maintenant, il n’y a pas de secret. Je pense que quand on a le cœur bon, nos actes sont à son image. C’est un petit peu ça aujourd’hui. On n’a pas toujours été propre dans notre approche, mais là on fait des erreurs, on s’encourage. Il suffit de ça pour retrouver de l’énergie positive, une dynamique qui s’inverse.

Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « Le tournant, c’est la main de Duhamel »

Maintenant, il faut que cela continue…

On serait idiot de faire autrement. Plus le temps passe, plus les joueurs vont prendre de rythme et être plus prêt physiquement. On a eu deux matches, deux semaines et demi d’entraînement et ça ressemble à quelque chose de plus propre en termes de reprise et il faut continuer comme ça pour faire une bonne semaine d’entraînement et tenter de nous qualifier à Aire-sur-la-Lys.

Je préfère que l’on joue à l’extérieur. Il n’y a pas d’énergie négative non plus qui vient nous polluer.

Ce sera à nouveau à votre portée mais à l’extérieur…

C’est bien parce que je n’ai pas l’impression que l’on est tout à fait chez nous à Amiens, ou en tout cas à Moulonguet. J’ai hâte de retrouver Jean-Bouin. Je suis content qu’ils fassent des travaux et que l’on puisse le retrouver en début de saison prochaine. Je préfère que l’on joue à l’extérieur. Il n’y a pas d’énergie négative non plus qui vient nous polluer. Il vaut mieux que l’on soit à l’extérieur le plus longtemps possible.

Avez-vous des craintes sur l’état physique de vos joueurs après ce deuxième match en sept jours ?

On est encore sur l’euphorie de la reprise mais je veux surtout voir ce troisième match qui arrive parce qu’il peut poser des difficultés physiquement. Aujourd’hui, ça a été, on a été intelligent dans notre gestion, et le fait de marquer rapidement ça nous a aidé aussi à plutôt attendre l’adversaire au lieu d’aller chercher. Ça nous a beaucoup aidé et vraiment facilité le match, c’est certain.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments