Christophe Pelissier (Lorient) : « Lille a pris son rythme de croisière »

Christophe Pelissier
Eddy Lemaistre / Icon Sport

Maintenu dans la douleur l’an passé, le FC Lorient de Christophe Pelissier ne change pas d’objectif pour cette saison 2021/2022 mais se trouve quelque peu en difficulté depuis plusieurs mois. Présentation de l’adversaire du LOSC pour cette rencontre en retard de la vingtième journée de Ligue 1.

La dynamique

Entre le quinzième, Metz, et le dix-neuvième, Bordeaux, il n’y a que deux points d’écart. Dans ce petit peloton de queue de classement se trouve le FC Lorient, actuellement dix-huitième, qui est en grande difficultés depuis de nombreuses semaines. C’est bien simple, les Lorientais n’ont plus connu le succès depuis le 22 septembre dernier et une courte victoire acquise contre Nice (1-0). Une éternité. Depuis, les Merlus n’ont décroché que cinq points en treize matches et ont même connu sept revers de rang entre le 31 octobre et le 12 décembre. Capables de tenir le Paris Saint-Germain en échec juste avant la trêve, les joueurs de Christophe Pélissier vont devoir sérieusement hausser le niveau en 2022 pour ne pas retrouver la Ligue 2, eux qui présentent la pire attaque de L1 – avec quinze buts inscrits en vingt matches – mais également la sixième pire défense, ayant encaissé à trente-et-une reprises.

Le joueur à suivre

Véritable métronome de l’entrejeu de l’effectif dirigé par Christophe Pélissier, Laurent Abergel est un élément indispensable du milieu de terrain lorientais. C’est bien simple, en-dehors de la réception de Clermont manquée pour cause de suspension, l’ancien ajaccien joue chaque match en intégralité. Que ce soit en tant que numéro 6 ou dans un double pivot, Abergel fait parler sa capacité à la récupération – notamment grâce à ses tacles – mais également sa capacité à casser la première ligne par la passe, celui qui est devenu capitaine en novembre dernier sera à maîtriser par les Lillois pour espérer obtenir un résultat.

La déclaration

« Quand on est capable de faire un match nul à dix à Marseille, c’est une performance remarquable.  Lille a pris son rythme de croisière. Il ne faut pas oublier qu’ils sont champions de France. Ils se sont qualifiés en Ligue des champions, ils sont invaincus depuis un moment, c’est un adversaire redoutable qui va revenir dans le haut du classement très bientôt. Jocelyn (Gourvennec) l’a dit aussi, ils vont bientôt se retrouver à la lutte pour le podium.« 

Christophe Pelissier (entraîneur de Lorient)

Le mercato

Ils sont arrivés : Igor Silva (défenseur, Osijek) ; Moritz Jenz (défense, Lausanne) ; Léo Pétrot (défenseur, Andrézieux) ; Bonke Innocent (milieu, Malmö)

Retours de prêts : Samuel Loric (défenseur, Avranches)

Ils sont partis : Yoane Wissa (attaquant, Brentford) ; Sylvain Marveaux (milieu, Charlotte) ; Maxime Pattier (gardien, Saint-Brieuc) ; Franklin Wadja (milieu, Caen) ; Mathieu Saunier (défenseur, sans club) ; Jonathan Delaplace (milieu, sans club) ; Julien Ponceau (milieu, Nîmes, prêt) ; Umut Bozok (attaquant, Kasimpasa, prêt) ; Pierre-Yves Hamel (attaquant, Clermont, prêt) ; Adrian Grbic (attaquant, Vitesse, prêt) ; Quentin Lecoeuche (défenseur, Valenciennes)

Fins de prêts : Trevoh Chalobah (défenseur, Chelsea) ; Andrew Gravillon (défenseur, Inter) ; Tiago Ilori (défenseur, Sporting).

Le groupe lorientais pour affronter le LOSC :

Nardi, Dreyer, Bartouche-Selbonne – Mendes, Le Goff, Fontaine, Hergault, Jenz, Silva, Pétrot – Abergel, Monconduit, Boisgard, Lemoine, Bourlès, Le Fée, Le Bris, Mouazan – Moffi, Laurienté, Soumano

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.