Christophe Jallet : « Je suis très heureux d’être à Amiens »

Passeur décisif et buteur contre l’Olympique Lyonnais (2-2), Christophe Jallet était l’invité du Canal Football Club, ce dimanche. L’occasion pour lui d’évoquer à nouveau les raisons pour lesquelles il a choisi de rejoindre l’Amiens SC. Morceaux choisis. 

Son choix de venir à Amiens 

« Ce n’est pas une surprise. Je me suis retrouvé en fin de contrat à Nice, l’été passé. Le projet d’Amiens est venu à moi, avec un nouveau coach, une nouvelle vision du club. Je souhaitais en faire partie prenante parce que c’était quelque chose qui me tenait à cœur. Il y a aussi le football qui est en moi, je ne souhaitais pas le lâcher, même à 35 ans. Cela ne me faisait vraiment pas peur. J’avais envie de retrouver un club avec un environnement singulier, de vraies valeurs. Je suis vraiment très heureux ».

Une aventure à l’étranger ? 

« Cela aurait pu mais j’ai toujours apprécié le championnat de France et il me l’a bien rendu. Je suis très heureux aujourd’hui d’être à Amiens. Je partage de vrais moments avec mes coéquipiers aussi bien sur qu’en dehors du terrain. Pourvu que cela dure le plus longtemps possible ».

Jouer avec des grands joueurs

« On n’en retire que du positif. Ce sont des joueurs de grande classe, de grand talent. On a beaucoup a apprendre de ces joueurs-là, même si parfois il y a le caractère qui va avec et c’est ce qu’il y a de plus difficile à gérer. Au-delà de ça, dans le vestiaire, c’est que du bonheur d’avoir des joueurs qui peuvent faire gagner des grands matches et qui nous tirent vers le haut. On ne peut que se féliciter d’avoir des joueurs de talent dans notre championnat ».

Paris, un club particulier ? 

« L’effectif est moins composé de joueurs avec lesquels j’ai partagé de bons moments mais je regarde toujours le PSG avec un œil très attentif et que je suis avec passion leurs matches en Ligue des Champions. Ensuite, en Ligue 1, on ne les rattrapera pas avec Amiens, c’est sûr (sourires). Mais c’est toujours plaisant de regarder les équipes de haut niveau. C’est comme ça qu’on progresse ».

L’impact de la VAR sur son jeu 

« Ça change un peu les choses, déjà tout ce qui est jeu de corps dans les surfaces de réparation sur les coups de pied arrêtés. En ce qui concerne les mains, on peut peut-être mettre des poulets à notre place (rires). En plus, les règles changent au fil des ans, c’est difficile de s’adapter. Le mieux étant de ne jamais faire des fautes, ce qui n’arrive jamais ».

Son avis sur Luka Elsner 

« Quand il est arrivé, pas grand monde le connaissait, puisqu’il avait beaucoup entraîné à l’étranger. Mais il est arrivé avec de très belles idées, ce qui se faisait un peu moins l’année passée. Il analyse bien les choses aussi bien en match qu’après celui-ci. C’est un nouvel horizon qui s’offre à nous, on a du jeu à développer, on a envie de le faire, on a les qualités pour. A nous de le faire en étant un peu plus propre techniquement et de prendre confiance en nous ».

Son départ de Nice 

« J’aurais été favorable à une année supplémentaire à Nice, je me sentais bien dans ce club. La politique de recrutement était axée sur de jeunes joueurs, j’étais peut-être moins compatible avec leur projet. En tout cas, je leur souhaite le meilleur, il n’y a aucun souci avec eux. »

Source : Canal+

A lire aussi : 

Christophe Jallet : « Prendre conscience de nos qualités »

L’Amiens SC arrache le nul sur le fil !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *