Christophe Galtier : « Un feuilleton dont je me serais bien passé »

LOSC Galtier Letang
Panoramic

Parti à Nice au terme d’une longue période de négociations entre le club azuréen et le LOSC, Christophe Galtier n’a pas vraiment digéré l’attitude de son ancien président, Olivier Létang, à qui il assure avoir annoncé ses velléités de départ bien avant la fin de saison et le titre décroché par les Dogues à la dernière journée.  

Déçu de la fin de l’aventure à Lille

« Cela a pris beaucoup de temps, c’était un feuilleton dont je me serais bien passé. C’est une déception. C’était clair depuis un moment, et je pensais que le dirigeant (ndlr : Olivier Létang) avait intégré ma position dès lors que je lui en avais fait part depuis un certain temps. Mais le dirigeant en a fait abstraction, en pensant que le titre et la Ligue des champions allaient me faire changer d’avis. Ce n’était pas le cas et je l’avais précisé bien en amont […] J’avais la faiblesse de penser qu’avec mon parcours et l’héritage que j’avais laissé, on aurait pu me laisser partir dans d’autres conditions.

LOSC : Hugo Siquet pour compenser un départ de Zeki Çelik ?

On essaye d’être le plus honnête possible, le plus transparent possible, et je l’ai été. Aimer une personne, ce n’est pas le dire. C’est le prouver. Je peux intégrer que mon interview (ndlr : annonçant son départ) n’ait pas été faite dans le bon timing. Mais tout ce que j’ai dit ce jour-là, mes dirigeants le savaient. Comment j’aurais quelque chose à me reprocher après avoir fait 2e, 4e, et 1er ? Et que je laisse un tel héritage, en ayant averti de ma volonté de quitter Lille ? »

Source : L’Equipe

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires