Christophe Galtier (Nice) : « Ce n’est pas mon match »

Après un été agité, notamment en raison de la longueur des négociations entre Lille et Nice pour le transfert de Christophe Galtier, l’OGC Nice va tenter de faire oublier sa saison passée en demi-teinte sous la houlette du coach champion de France. Présentation de l’adversaire du LOSC pour cette rencontre de la deuxième journée de Ligue 1.

La dynamique

L’an II de l’ère Ineos a fortement déçu à Nice. Éliminés rapidement de la Ligue Europa, les Niçois ont fini à une indifférente neuvième place et ont vu l’été être assez agité. Sur le banc, Christophe Galtier – auréolé d’un titre de champion de France – a fini par arriver tant bien que mal pour remplacer Adrian Ursea mais c’est surtout sur le marché des transferts que les Azuréens se sont fait remarquer. Cyprien, Lees-Melou, N’Soki et Cardinale ont quitté le club et huit joueurs sont arrivés avec en figure de proue Justin Kluivert et Mario Lemina. Sur le terrain, l’ère Galtier n’a pas démarré de la manière puisque les Niçois ont concédé un bien triste match nul et vierge face au Stade de Reims lors de la première journée.

LOSC : Sven Botman veut « battre » Christophe Galtier

Le joueur à suivre

Auteurs d’excellents débuts sous le maillot de l’OGC Nice, Amine Gouiri aura face à lui un défi d’envergure : confirmer tous les espoirs placés en lui depuis plusieurs années. Grand espoir du football français, quelque peu barré à Lyon, il a rejoint Nice pour s’épanouir et bien lui en a pris. Entre Ligue 1 et Europa League, l’attaquant formé à l’OL a inscrit seize buts et délivré sept passes décisives en trente-neuf matches. Sous la houlette d’un Christophe Galtier capable de développer les talents, Gouiri pourrait – enfin – exploser dans l’hexagone.

La déclaration

« Ce sont des retrouvailles très rapides, mais c’est avant tout l’OGC Nice qui se déplace chez le champion de France. Le côté affectif ou ce qui s’est passé la saison dernière, c’est déjà bien de côté. J’en ai déjà parlé très précisément avec mon groupe il y a 48 heures, ce n’est pas mon match. C’est notre équipe qui va affronter le champion de France en titre. Et affronter le champion de France, ça demande beaucoup d’investissement et d’énergie. »

Christophe Galtier (entraîneur de Nice)

Le mercato

Ils sont arrivés : Calvin Stengs (attaquant, AZ Alkmaar) ; Jean-Clair Todibo (défenseur, Barcelone) ; Pablo Rosario (milieu, PSV) ; Mario Lemina (milieu, Southampton) ; Melvin Bard (défenseur, Lyon) ;  Jean N’Guessan (milieu, RC Abidjan) ; Marcin Bulka (gardien, PSG, prêt) ; Justin Kluivert (attaquant, Ajax, prêt).

Retours de prêts : Pedro Brazao (milieu, Lausanne) ; Lucas Da Cunha (attaquant, Lausanne) ; Ihsan Sacko (milieu, Cosenza) ; Evann Guessand (attaquant, Lausanne).

Ils sont partis : Wylan Cyprien (milieu, Parme) ; Stanley N’Soki (défenseur, Bruges) ; Pierre Lees-Melou (milieu, Norwich) ; Racine Coly (défenseur, Estoril) ; Hicham Mahou (attaquant, Lausanne) ; Armel Zohouri (défenseur, Lausanne) ; Thomas Trazié (Milieu, Lausanne) ; Yoann Cardinale (gardien, sans club) ; Ibrahim Cissé (défenseur, Le Mans, prêt) ; Jean N’Guessan (milieu, Lausanne, prêt) ; Andy Pelmard (défenseur, Bâle, prêt).

Fins de prêts : Rony Lopes (attaquant, Séville) ; Jeff Reine-Adélaïde (milieu, Lyon) ; William Saliba (défenseur, Arsenal).

Jocelyn Gourvennec (LOSC) : « Il faut laisser le côté émotionnel de côté »

Le chiffre

21,88 – Dans son projet basé sur l’avenir et un potentiel « trading », l’OGC Nice version Ineos a recruté en conséquence… et en jeunesse ! En effet, la moyenne d’âge des huit recrues ayant rejoint Nice n’atteint même pas vingt-deux ans. Les Niçois ont tout de même fait signer un joueur expérimenté en la personne de Mario Lemina, recrue la plus âgée de l’été du haut de ses vingt-sept ans.

Le groupe niçois

Benitez, Bulka, Boulhendi – Dante, Daniliuc, Kamara, Atal, Lotomba, Bard, Todibo – Lemina, Rosario, Thuram, Boudaoui, Smith – Dolberg, Gouiri, Kluivert, Myziane, Ndoye, Da Cunha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.