Christophe Delmotte (VAFC) : « Une réaction salvatrice »

Delmotte VAFC
© VAFC - Photo M. Telle

Ballotté durant une bonne demi-heure par Calonne-Ricouart, le VAFC a finalement su faire parler sa supériorité pour prendre les devants et composter son ticket pour les 32es de finale de la coupe de France. Conscient que le piège a bien failli se refermer sur son équipe, Christophe Delmotte voulait néanmoins positif au regard de la réaction de sa formation en seconde période. Entretien.

La première mi-temps ressemblait au traquenard parfait…

On savait qu’il y allait avoir un bloc bas. On avait pu connaître ça contre Tourcoing mais là on n’a pas réussi à trouver la clé. On n’a pas eu de situations face à une équipe bien en place. Il n’y avait pas assez de jeu vers l’avant. Il n’y a pas que l’état du terrain en cause, c’était aussi dans la volonté d’aller faire l’avant. C’était presque logique qu’ils ouvrent le score mais on revient juste avant la mi-temps, ce qui nous permet de rester dans le match sinon ça aurait été plus compliqué. On a fait le nécessaire à la mi-temps, il y a eu une montée en puissance après, avec plus de jeu vers l’avant. Ca nous a permis de nous soulager, de passer devant, faire le break après. Ca a été dur pour Calonne par la suite mais ils ont fait une belle performance, il faut les féliciter. Ils nous ont proposé une belle opposition.

Qu’avez-vous dit à vos joueurs à la mi-temps ?

Qu’on avait fait le plus dur en revenant au score, c’était une très bonne chose, mais il fallait jouer et s’orienter vers l’avant parce que dans la vitesse de transmission, c’était trop lent. Oui, le terrain n’était pas au top, mais ce n’était pas que ça, c’était aussi les intentions d’aller vers l’avant. Ca a été mieux en deuxième avec sans doute aussi Calonne qui a fatigué.

L’entrée d’Hamache a fait beaucoup de bien…

Ilyès a fait une très bonne rentrée, ça nous donne cette possibilité d’avoir un banc. C’est une aventure humaine, un groupe et on a voulu récompensé ceux qui jouent un peu moins aujourd’hui en leur permettant de participer et c’est vrai que son entrée a fait beaucoup de bien. On voulait amener plus de jeu offensif parce qu’à 1-1, on n’avait pas de situations, pas d’occasions. C’était un choix d’aller sur plus offensif.

Avez-vous douté à un moment ?

C’est vrai qu’après ce but de Calonne, on est assez amorphe et il faut finalement cette belle pénétration d’Allan Linguet pour obtenir ce pénalty et égaliser. On revient à 1-1 et c’est vrai que ça change la donne parce que ça nous donne plus de tonus, ça nous remobilise avant la mi-temps. La réaction de la mi-temps était salvatrice et les gamins ont bien su répondre en deuxième.

Êtes-vous satisfait de la prestation d’Ismaël Doukouré ?

En première mi-temps, il a tenté d’aller vers l’avant, de faire des choses. Malgré un premier acte plus que poussif, il a amené quelque chose au milieu.

Fixez-vous un objectif dans cette compétition ?

C’était un axe de la causerie cet après-midi. On devait monter ce curseur de la motivation même si on jouait une R3. On doit être des compétiteurs et surtout, à l’issue de ce match, il y avait la possibilité d’aller en 32èmes et de jouer un gros. On verra le tirage lundi soir, maintenant.

Désormais, place à un gros déplacement…

Il va intervenir très rapidement parce qu’on joue vendredi à Ajaccio, contre une équipe qui a la meilleure défense, est deuxième. C’est un beau challenge à relever. C’est vrai que tout n’a pas été parfait mais il faut garder cette dynamique qui est enclenchée.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires