[CDF] Rennes – Amiens SC : une belle solidité retrouvée

Malgré la défaite aux tirs au but à Rennes lors de ce 32e de finale de coupe de France, le 11 Amiénois a trouvé de nombreux motifs de satisfaction et vous livre ainsi les tops de sa rédaction à l’issue de ce premier match de l’année civile. 

Amiens enfin solide

Une fois n’est pas coutume, l’Amiens SC est revenu d’un déplacement sans encaisser le moindre but : c’est la première fois cette saison. Ce n’est, au passage, que la 3e clean sheet en 21 matchs joués toutes compétitions confondues. Seuls Lille et Brest avaient eu la bonté de ne pas marquer face à l’avant-dernière défense du championnat. Il faut dire que le coach Elsner avait décidé de « bétonner » avec 3 défenseurs centraux (Calabresi-Lefort-Dibassy) et 4 milieux (Bumbu et Aleesami jouant le rôle des pistons sur les ailes aux côtés de Monconduit et Blin). Les Amiénois ont particulièrement contrarié les Rennais en leur laissant peu d’espace. Cette solidité retrouvée est certainement l’une des grandes satisfactions de la soirée pour le staff et les joueurs.

Matthieu Dreyer en feu

Cette solidité défensive a été incarnée par son meilleur joueur ce soir : le gardien Matthieu Dreyer. Tout au long du match, il a repoussé les assauts rennais et sauvé les siens, à la manière du numéro un habituel, un certain Régis Gurtner. Il a même parfois écoeuré les attaquants, comme Hunou en 2e mi-temps. Sur la séance de tirs aux but, il a encore été présent et aurait pu être le héros de la soirée si Eddy Gnahoré avait inscrit le 5e tir. Il sera malgré tout l’homme du match.

Les revenants

Les retours de Saman Ghoddos et de Serhou Guirassy sont encourageants. On attendait son retour depuis 4 mois : Saman a fait du Ghoddos. Très juste ballon au pied, on a senti qu’il pourrait faire profiter l’équipe de sa technique en attaque et sur les coups de pied arrêtés. Serhou Guirassy a lui aussi fait ce qu’on connaît de lui : un point de fixation fort, présent de la tête, mais il a du souvent redescendre pour toucher des ballons, l’équipe jouant trop bas sur le pré. Tous deux vont avoir besoin de temps de jeu en ce début d’année pour retrouver leur meilleur niveau.

Une première réussie

S’il n’était pas forcément attendu par les supporters, Jonathan Bumbu a néanmoins réalisé une première prestation de bon niveau avec l’équipe professionnelle, lui qui évolue habituellement en National 3. Dans les premières minutes du match, celui qui a joué le rôle de piston droit a failli tromper Mendy, le gardien rennais, d’une superbe frappe puissante. Dans l’ensemble, il est à créditer d’une bonne partie. A revoir.

Josué LIENARD (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Il faut recruter dans le secteur défensif »

Amiens SC : Gurtner, un mur qui a mis du temps à céder

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.