[CDF] RC Lens – LOSC : les tops et flops lillois

LOSC
Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Clinique en première période, le LOSC a pailler cher son manque d’attention en seconde période lors du seizième de finale de coupe de France face au RC Lens (2-2, 4-3 T.A.B.). Découvrez nos tops et flops de ce match.

Les tops

Le réalisme implacable de la première mi-temps

Le LOSC avait forgé le coup parfait. Entrant de mauvaise manière dans son match, le club nordiste prenait le dessus sur son adversaire tactiquement en hypnotisant son voisin lensois. Arrivé à la demi-heure de jeu, les hommes de Jocelyn Gourvennec étaient chirurgicaux pour se porter devant au score. En l’espace de cinq minutes, une petite graine de champion décelait la faille pour la première fois avec le LOSC, et ce, à deux reprises. Titulaire en l’absence de Benjamin André et Xeka, touché par le Covid, le capitaine des espoirs belges inscrivait le doublé presque synonyme de victoire, avant que les Dogues perdent leur efficacité tranchante lors de la seconde période.

Le match plein d’Ivo Grbic

Fréquemment critiqué lors de la première partie de saison par les supporters lillois, Ivo Grbic a du mal à palier au départ de Mike Maignan pour l’AC Milan. En revanche, le portier du LOSC a délivré une superbe prestation sur la pelouse du stade Bollaert. Que ce soit devant Kalimuendo, Sotoca, Clauss, ou encore Doucouré, l’international croate sortaient les parades providentielles pour maintenir son équipe devant. Toutefois, il n’a pu rien faire sur les réalisations de Seko Fofana en fin de rencontre, n’y même sur la majeur partie des tirs au but, même s’il détourne celui de Clauss. Un match qui pourrait lui donner davantage de confiance.

Les flops

Un attentisme qui coûte cher en seconde période

Devant au score à la pause, le LOSC ne réussissaient pas à porter le coup de grâce en seconde période. Maîtrisant la rencontre pendant 65 minutes, les Dogues se montraient plus attentistes vers la fin de rencontre. Tout d’abord sur le premier but lensois, où la défense lilloise n’est pas exempte de tout reproche, en laissant Fofana se balader seul dans la surface de réparation. Rebelote sur le second but, où le capitaine lensois ne s’est pas prié pour égaliser dès l’ouverture trouvée. Deux situations qui coûtent cher à l’arrivée.

Des remplaçants qui n’ont pas saisi leur chance

Avec onze absents dans son groupe, quelques Lillois ses ont retrouvés en tant que titulaire. C’est le cas de Yusuf Yazici et Angel Gomes. Deux joueurs du LOSC qui n’ont pas saisi une opportunité de faire leurs preuves. Le premier était attendu au tournant par son coach, mais n’a pas vraiment brillé sur la pelouse du stade Bollaert. Beaucoup trop esseulé, le turc n’était aucunement en position favorable. Le second se montrait beaucoup trop discret sur son côté droit. Pas aussi fulgurant qu’avait pu être Jonathan Ikoné, l’international espoir anglais n’aura pas gagné énormément de point aux yeux de son entraîneur.

Emilien PAU

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article