[CDF] Paris FC – VAFC : les clés du match

VAFC
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Le VAFC va se déplacer sur la pelouse du Paris FC pour son troisième match de coupe de France. Découvrez l’essentiel des infos à connaître à quelques heures de ce Paris FC – VAFC comptant pour un 32e de finale de coupe de France

Un contexte particulier

L’actualité de ce match tourne uniquement autour d’un seul joueur : Gautier Larsonneur. Le portier de 25 ans est en partance pour l’AS Saint-Étienne. Mais pour le coach de VA, il faut vite passer à autre chose. « Ça fait partie du contexte auquel on doit très rapidement s’adapter. Je ne vais pas pleurer sur mon sort, rester vingt ans là-dessus », confiait-il. « Si je demande aux joueurs de switcher, c’est pour être moi-même dans le même état d’esprit. »

La présentation du match

Une défense inédite

Tout d’abord, en partance pour Saint-Étienne, Gautier Larsonneur ne sera pas du voyage pour ce 32e de finale de la coupe de France. Mais en plus de cette absence, c’est Mathieu Debuchy et Joffrey Cuffaut qui vont rester dans le Nord ce vendredi. Le premier car il a pris un coup à l’entraînement, et le second car il est seulement en phase de réathétisation. Pour ce qui est du reste, Sofian Boudraa intègre le groupe professionnel pour ce match.

Les compositions probables

Nicolas Rabuel : « Toutes les victoires sont primordiales »

« Toutes les victoires sont primordiales et importantes, surtout quand tu es sur une série comme ça. J’ai bien analysé les cinq derniers matches, on est concentré sur le résultat, mais au regard du contexte et des matches, on peut avoir une lecture complètement différente de ces rencontres. Il y a eu des bonnes périodes que l’on a savourées ensemble, il y a maintenant une période un peu plus délicate que l’on va traverser ensemble. »

Nicolas Rabuel, entraîneur du VAFC

Jonathan Buatu : « Ça fait partie du métier »

« C’est toujours un peu triste parce que c’est quelqu’un de super, qui ramène de la bonne humeur, est super positif, professionnel, a prouvé sur le terrain, a ramené des points. C’est triste par rapport à la qualité du joueur, parce que c’est le meilleur gardien de Ligue 2, pour moi et donc tu es perdant dans l’histoire. Ça fait partie du métier. On ne va pas commencer à pleurer, il faut avancer en lui souhaitant le meilleur. »

Jonathan Buatu, défenseur du VAFC 

La coupe pour se relancer

Depuis la reprise du championnat après une longue pause, VA n’a pas remporté le moindre match. Face à Amiens, les hommes de Nicolas Rabuel ouvraient le score avant de voir les visiteurs égaliser dans la foulée (1-1). Et pour leur déplacement en Corse, les Rouge et Blanc se sont inclinés un but à zéro après être totalement passé à côté de leur première mi-temps. Ce match de coupe est donc l’occasion pour le VAFC de se relancer afin de repartir à zéro en championnat.

Les cinq choses à savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *