[CDF] Linas Montlhery – Amiens SC : les chiffres du match

Amiens SC Linas coupe
Daniel Derajinski/Icon Sport

Au terme d’une lutte de haute volée, dans un match qui avait tout du traquenard avant et qui a failli se transformer en humiliation suprême, l’Amiens SC est parvenu à arracher son ticket pour les huitièmes de finale de la coupe de France, dimanche face à Linas-Montlhéry (3-3, 3-4 tab). Découvrez les chiffres à retenir de cette rencontre.

17

Entre les blessés (Dossevi, Sangaré, Bamba, Badji, Lomotey), les cas de Covid (Pavlovic, Diakhaby, Lusamba, Fofana 6, Ciss, Tolu), les malades (Alphonse, Mendy, Xantippe), les joueurs dont la reprise était différée à ce lundi (Badji, Opoku) ainsi que la mise à disposition à sa sélection de Mamadou Fofana 2 (lui-même positif au Covid), Philippe Hinschberger était amputé de pas moins de 17 joueurs de son groupe de 29 joueurs professionnels.

16

Avec seulement douze joueurs professionnels à sa disposition, l’Amiens SC a fait le déplacement en région parisienne avec seulement 16 joueurs. Parmi eux, trois membres de l’équipe réserve qui faisait leur première apparition dans le groupe professionnel (Amadou Diagne, Djibril Lamego et Ibrahima Keita) ainsi que le capitaine des U19, le milieu de terrain Henri Dupays.

7

C’est le nombre de milieux de terrain de formation alignés au coup d’envoi contre Linas-Montlhéry, dimanche en seizième de finale de coupe de France. La faute à la pénurie de défenseurs centraux, obligeant Philippe Hinschberger a faire redescendre d’un cran Gaoussou Traoré, Bongani Zungu et Mathis Lachuer pour former une défense centrale expérimentale. Dans le couloir droit, Owen Gene poursuit son intérim à un poste qui pourrait bien finir par devenir le sien. A cela, il fallait ajouter Eddy Gnahoré, Iron Gomis et Jessy Benet, présents dans l’entrejeu.

5

Soit le nombre de minutes séparant le premier et le troisième but amiénois dans la rencontre. Après une première mi-temps où l’efficacité avait fait défaut, les Picards piquaient une première fois à peine trois minutes après le retour des vestiaires, par l’intermédiaire d’Eddy Gnahoré (48′). Le milieu de terrain était imité par Chadrac Akolo, tout juste 180 secondes plus tard (51′). A peine le temps de souffler que Jack Lahne triplait la mise (53′) et semblait alors assurer la qualification des siens…

14

En se qualifiant pour les huitièmes de la coupe de France, l’Amiens SC a mis fin à une disette de quatorze saisons dans la compétition ! Finaliste en 2001, les Picards n’avaient plus rallié un stade aussi avancé de la compétition depuis la saison 2007/2008. Cette année-là, les pensionnaires de la Licorne tombaient les armes à la main en demi-finale face au Paris Saint-Germain de Sylvain Armand, Mario Yepes et Yannick Boli, buteur en fin de rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *