[CDF] Cambrai – Amiens SC : les notes du match

En dépit d’une ouverture du score rapidement concédée, l’Amiens SC n’a jamais tremblé face à Cambrai (1-4) pour rallier les trente-deuxièmes de finale de la coupe de France. Un match marqué par le sursaut d’Harouna Sy et la nouvelle partition décevante d’Adama Diakhaby. Le 11 Amiénois vous livre ses notes du match. 

Le joueur le plus en vue : Harouna Sy

Alors qu’il a perdu sa place de titulaire depuis quelques semaines, Harouna Sy a sans doute livré son meilleur match sous le maillot de l’Amiens SC face à Cambrai. Si l’adversité n’était pas d’un calibre Ligue 2, le piston gauche amiénois a eu le mérite de livrer un match plein, symbolisé par ses montées incessantes dans son couloir. A l’origine de deux des quatre buts de son équipe, l’ancien Dunkerquois doit désormais réussir à reproduire pareille performance en championnat.

Les notes des joueurs de l’Amiens SC

Yohann Thuram : 5

Formose Mendy : 5

Mateo Pavlovic : 5

Mamadou Fofana : 5

Owen Gene : 6

Eddy Gnahoré : 4,5

Jessy Benet : 5,5

Arnaud Lusamba : 5

Harouna Sy : 7

Chadrac Akolo : non noté

Tolu Arokodare : 6

Adama Diakhaby : 4

Le joueur le moins en vue : Adama Diakhaby

Titularisé pour la première fois depuis près de deux mois (ndlr : le 2 octobre face à Toulouse), l’ancien Monégasque a rendu une copie extrêmement neutre contre Cambrai. A la pointe de l’attaque, il n’a finalement touché que très peu de ballons, peinant à se montrer à son avantage jusqu’à sa sortie à vingt-cinq minutes du terme de la rencontre. Déconnecté du reste de l’équipe, le natif d’Ajaccio a confirmé ses difficultés actuelles alors que ce match était fait pour le relancer.

En bref : 

Surpris sur l’ouverture du score de Cambrai, Yohann Thuram a ensuite fait le travail, repoussant notamment un nouveau coup franc de Yann Martin en fin de partie. Parfois bousculé, le trio défensif Mendy-Pavlovic-Fofana a finalement livré un match sérieux, même si l’absence de relanceur peut parfois s’avérer une limite face au pressing adverse. Dans le cœur du jeu, Eddy Gnahoré est apparu moins en forme qu’une semaine plus tôt au Havre. Multipliant les touches de balle, il a parfois trop ralenti le jeu, sans oublier certains oublis défensifs l’amenant notamment à recevoir un avertissement en fin de première période.

Le tandem Benet-Lusamba a joué par intermittences, ce qui a suffi pour faire des différences décisives même si les deux joueurs manquent parfois d’intensité dans les duels. Auteur de son premier but en professionnel, Owen Gene a confirmé ses bonnes dispositions avec une qualité technique évidente et une ambition d’aller toujours vers l’avant. De quoi fragiliser Mickaël Alphonse sur la durée ? Quant à Tolu Arokodare, il a été décisif dès son entrée en jeu en inscrivant déjà son quatrième but dans la compétition, soit plus qu’en championnat depuis le début de saison. Le tout avant de décliner au fil de la rencontre, confirmant ses difficultés à tenir plus d’une heure.

Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires