Brice Samba (RC Lens) : « Mettre Lens le plus haut possible »

Samba RC Lens
Baptiste Fernandez/Icon Sport

S’il n’a pas eu la moindre parade à réaliser face à Toulouse (3-0), Brice Samba n’en reste pas moins lucide sur le parcours encore à faire. Pas question de s’emballer, même après trois « clean-sheets » de suite pour le gardien français.

Lens a réalisé une superbe deuxième mi-temps, tant offensivement que défensivement…

C’est à l’image de notre saison. Les entrants apportent énormément de points et ça souligne le très bon état d’esprit dans ce groupe. Je l’ai assez répété pour dire que c’est un vrai groupe de mecs bien. Ca se voit sur le terrain.

Trente points après treize journées, c’est un record pour le club, c’est un début de saison quasi parfait ?

Je ne dirais pas que c’est le début de saison parfait parce qu’on a perdu le derby et on l’a toujours en travers de la gorge. On prend match par match, on ne se prend pas le chou. On essaye de répondre présent du mieux possible à chaque match, tant mieux si ça nous sourit en ce moment et il faut continuer comme ça.

C’est votre troisième « clean-sheet » de suite, comment vous sentez-vous en ce moment ?

C’est toujours bien de ne pas prendre de buts mais c’est un travail de tout le monde. Je n’ai pas eu grand chose à faire, et c’était pareil pour la plupart des « clean-sheets ». C’est le travail des mecs devant moi qui font un boulot énorme. On est tous satisfait de repartir avec les trois points.

Vous parlez de l’objectif Ligue des Champions entre vous ?

C’est vous qui en parlez. La chanson dans le vestiaire, c’est juste une chanson de MHD (rires). Honnêtement, on n’est qu’à la treizième journée, comment voulez-vous que l’on pense à la Champions League ? Ce serait aberrant. C’est un très bon début de championnat, mais cette musique n’a rien à voir avec ça. C’est bien, on a trente points, on veut continuer là-dessus. L’objectif, c’est de mettre le RC Lens le plus haut possible. Pour l’instant on le fait bien.

Même avec du « turnover », cette équipe fait le boulot, quelle est la recette secrète du RCL ?

C’est l’état d’esprit. Loïs (Openda) entre et il met trois buts. Il a joué trente minutes. Les mecs, comme Flo (Florian Sotoca) sur le banc, ils ne vont pas bouder. On se tire tous vers le haut. Je pense que la réussite d’un collectif passe par là.

Sept sur sept à Bollaert, là aussi vous avez une recette secrète ?

Les fans déjà. Ils nous poussent énormément. Sept sur sept, c’est bien, mais même à l’extérieur on joue pour gagner. Il y a des matches où ça nous sourit un peu moins, tant mieux que l’on gagne ce soir.

Avez-vous accompagné Loïs dans sa petite période de creux ?

Même s’il est jeune, c’est un garçon qui n’a jamais douté, il sait très bien ce qu’il est capable de faire. On n’est pas en sélection belge pour rien je pense. On a pu voir l’étendue de son talent ce soir. Peut-être qu’il fallait le piquer un peu pour qu’il revienne bien. Félicitations à lui, rentrer et mettre trois buts, c’est très rare. On est tous contents.

Propos recueillis par Arthur Lasseron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *