Bilan 2018/2019 : Steven Mendoza, la pierre colombienne à polir encore

Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, il est désormais l’heure pour le 11 Amiénois de passer au crible et d’analyser la saison de chaque joueur à travers des bilans individuels. Abordons aujourd’hui le cas du premier colombien de l’histoire de l’Amiens SC : John Steven Mendoza.

Le fait marquant

Son but précieux lors de la 35ème journée face à Montpellier en Ligue 1 Conforama à la 66ème minute. Il sera l’un des plus beaux buts pour la formation amiénoise cette saison. En effet, le Cafetero a conclu une action magnifique que les écoles de football et les supporters amiénois pourront revisionner à l’envie.

L’action est emmenée par Thomas Monconduit qui récupère le ballon sur le côté droit de la défense. Il remonte le terrain et passe 4 joueurs, alerte ensuite en profondeur Serhou Guirassy. Celui-ci joue un très beau une-deux sur l’aile droite avec Eddy Gnahoré et se retrouve aux 20 mètres. Face au but et d’une passe astucieuse, il donne à Erik Pieters qui remise aussitôt vers Mendoza. L’ailier enchaîne contrôle du droit et frappe du gauche, ne laissant aucune chance au gardien montpelliérain Benjamin Lecomte. Esplendido ! Le but est à revoir ! Pour vivre 1 minute et 41 secondes de plaisir. Me Gusta !

Sa saison en bref

Arrivé au mercato d’hiver 2018, Mendoza aura participé cette année à sa première saison complète à Amiens. Il a ainsi marqué 2 buts en 25 matchs depuis son arrivée en terre picarde, pour 22 titularisations. Le premier but avait été inscrit à Guingamp et le second, comme nous venons de le dire, a fait trembler les filets montpelliérains. Mendoza aura aussi délivré 2 passes décisives.

Mendoza est plein de talent, mais… Sa saison aura été en dents de scie : il a subi plusieurs blessures (dont une longue au début du championnat), a alterné le très bon, le moyen et parfois le moins bon. Mais le Cafetero aura surtout été reconnu comme un excellent dribbleur, étant crédité du titre de meilleur dribbleur de Ligue 1 en Mars dernier, devançant notamment un certain Neymar. Incréible Mendoza !

Au final, son bilan comptable est assez maigre au niveau offensif, pour un joueur aux aspirations élevées. Steven a souvent manqué ses dernières passes et ses tirs au but. Seuls ses dribbles l’ont sauvé. Il a par ailleurs manqué les derniers matchs pour des raisons inconnues (velléités de départ ?). Enfin, le natif de Palmira reste ambitieux, il a confié publiquement cette année vouloir jouer un jour la Champions League. Le Real ou le Barça pourraient-ils être intéressés ?

Ses statistiques

En championnat : 25 matches soit 1883 minutes jouées, 2 buts, 2 passes décisives, 4 cartons jaunes.

La moyenne des rédacteurs 

4,5/10, mention passable

Votre avis compte ! 

Comme pour chaque joueur de l’effectif, vous avez l’occasion de donner une note à Steven Mendoza pour sa saison 2018/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *