Bernard Joannin (Amiens SC) : « La situation est difficile mais nous ne sommes pas en crise »

Joannin Amiens SC
Panoramic

Alors que le football français traverse une véritable crise suite à la défaillance de Mediapro et dans l’attente d’un nouvel accord de diffusion, Bernard Joannin a fait le point sur la situation de l’Amiens SC au sujet de la rémunération au titre des droits TV ou bien encore une très probable baisse des salaires des joueurs. 

Un manque à gagner en termes de droits TV

« C’est très compliqué pour la Ligue (ndlr : La Ligue de football professionnel), ils sont au pied du mur. La situation est difficile et Canal+ profite de la situation pour essayer de payer le moins cher possible. Le football ne s’est jamais trouvé dans une position aussi délicate. J’ai été critiqué par moments pour avoir une attitude trop prudente, mais j’ai bien eu raison d’agir de la sorte. De notre côté, on est parti du principe qu’il nous restait encore six millions de droits TV à toucher, on a fait le choix de considérer que nous n’aurions que deux millions d’euros, histoire d’être très prudent sur la situation. Le club d’Amiens sera là demain. La situation est difficile mais nous ne sommes pas en crise et je pense que l’Amiens sortira renforcé de cette épreuve. »

Amiens SC : Bernard Joannin promet deux à trois arrivées, dont une lundi !

Une baisse des salaires des joueurs est envisagée

 » Le syndicat des joueurs a accepté de discuter avec le représentant des dirigeants. Des réunions vont se faire un peu partout en France avec les joueurs pour voir, dans la concertation, comment faire jusqu’à cette fin d’année pour avoir une baisse de salaire. Ce sera quelque chose de consenti. J’ai déjà discuté avec le représentant des joueurs, je vais le recevoir la semaine prochaine, je veux que ce soit un accord. Le club d’Amiens est une famille, il faut que les choses se fassent dans la discussion, dans l’acceptation. »

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
F Penel
F Penel
1 année il y a

Sur le plan financier, rien à dire, l’ASC, et le Président actuel en particulier, a toujours été prudent et c’est une bonne chose. Le problème est sportif :à part Pelissier, un miracle dû à la chance, l’ère Joanin est catastrophique. Elle se résume essentiellement à occuper pendant 10 ans plutôt la 2eme partie du classement de National que la L2. En changeant d’entraîneur tous les ans, le hasard nous a amené Pelissier. Maintenant que Williams s’est débarrassé de lui, l’ASC va, plus ou moins rapidement retomber dans son ornière habituelle. M. Joanin devrait partir, c’est lui le problème.