Benoît Sturbois (Amiens Portugais) : « On sort la tête haute »

Aux portes d’un nouvel exploit, les Portugais d’Amiens ont craqué en tout de fin de rencontre face à Maubeuge (1-2), ce dimanche à l’occasion du 5ème tour de coupe de France. De quoi susciter des sentiments partagés chez Benoît Sturbois, partagé entre frustration et fierté. Entretien. 

Quel est votre sentiment après cette élimination un peu cruelle au regard du scénario ? 

Il y a de la déception, parce qu’on n’a pas pris 3-0 en étant dominé de bout en bout. On perd 2-1, sur deux buts encaissés dans les dix dernières minutes, qui plus est deux buts contre notre camp. C’est assez frustrant. Pour autant, on a fait plus que jeu égal avec notre adversaire, on a des situations. La débauche d’énergie et le respect des consignes sont également à signaler. J’aurais bien aimé que les joueurs aillent au moins jusqu’aux tirs au but, ils le méritaient sur ce match. Le dernier quart d’heure a été compliqué, mais l’arbitrage n’a pas non plus joué en notre faveur.

C’est-à-dire ?

C’est facile à dire après coup, mais on a senti qu’on ne pouvait plus les toucher sur la fin de match. L’arbitre revenait constamment à l’avantage quand ça les concernait, même bien longtemps après. De notre côté, il ne sifflait plus rien, dont une grosse faute sur l’action amenant leur deuxième but. Derrière, ça déborde, ça centre et on marque contre notre camp. C’était une accumulation de décisions contre nous. Une équipe a été favorisé par rapport à l’autre.

Au regard de votre parcours, il y a tout de même des motifs de satisfaction…

Oui, on sort la tête haute. Je suis content du match produit par les joueurs. On a un peu la tête dans les chaussures car on ne mérite pas de perdre cette façon-là. Il faut que l’aventure s’arrête de toute façon, c’est maintenant. Est-ce que ce sera un mal pour un bien ? Je l’espère. Si les joueurs sont capables de prendre conscience qu’ils peuvent réaliser de bonnes choses, on peut prétendre à quelque chose dans ce championnat.

A condition d’éviter un hypothétique relâchement, comme ça peut arriver après une élimination en coupe…

Par la force des choses, il n’y a plus de coupe, il va falloir se concentrer uniquement sur le championnat. On a vu qu’on était capable de faire de bons matches contre des équipes de National 3, Vimy puis Maubeuge, on doit être capable de rééditer ça en championnat. Jusqu’ici, je n’arrive pas à comprendre pourquoi on ne parvient pas à le faire en championnat. J’espère que le fait d’avoir confirmé contre Maubeuge, que Vimy n’était pas qu’un simple exploit, va leur servir de déclic. Il faut qu’ils prennent conscience de ce qu’ils sont capables de faire. Maintenant, on doit être plus régulier que cela. Ce n’était pas prétentieux de dire qu’on peut terminer dans les cinq premiers. Si on se fit aux qualités intrinsèques de ce groupe, on en est largement capable. Reste à savoir si on en est capable mentalement. J’espère qu’on va enfin pouvoir démarrer notre saison en championnat.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

AMIENS PORTUGAIS (R2) – MAUBEUGE (N3) : 1-2 (1-0)

5ème tour de coupe de France

Stade Michelet, Amiens

Arbitre : M. Watel

Buts : Ngakosso (38′) pour Amiens ; Njamen (81′ csc), Laget (86′ csc) pour Maubeuge

AMIENS PORTUGAIS – Gningue – Ameur, Laget, Njamen, Devauchelle – Idez, Wable, Yahiaoui – Piim, Ngakosso (Poidevin, 76′), Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *