Benoit Sturbois (Amiens Portugais) : « Les voyants sont loin d’être au vert »

Benoit Sturbois Portugais

En difficulté et loin de ses ambitions de début de saison, l’Amiens Portugais va tenter de prendre de gros points sur la pelouse de Breteuil pour se donner de l’air avant les fêtes et une longue trêve hivernale. Particulièrement inquiet, Benoit Sturbois est dans l’incapacité de dire quel visage son équipe est en mesure d’afficher pour ce match déjà très important dans l’optique du maintien. Entretien.

Benoît Sturbois, dans quel état d’esprit abordez-vous ce dernier match de l’année civile ? 

Ce n’est pas évident. On vient de vivre une semaine où on s’est entraîné en pensant qu’on n’allait pas joué. La semaine dernière, on a longtemps cherché une solution pour jouer avant le report général. On reste sur un bon match en coupe de la Ligue contre Saint-Amand, une équipe de Régional 1. On a perdu mais au terme d’une bonne prestation. Là, on va jouer à Breteuil, un match qui s’annonce compliqué contre le cinquième du championnat, qui a un bilan positif. Il va falloir redoubler d’efforts pour se remettre la tête à l’endroit. Si jamais on revient avec une victoire, ça pourrait nous faire beaucoup de bien et passer la trêve avec un peu plus de sérénité. En attendant, je ne sais pas trop quoi attendre de mon équipe. J’ai beaucoup d’interrogations autour de ce match.

Pour quelles raisons ? 

Cela fait quinze jours qu’on n’a pas joué, les joueurs ne vont-ils pas être un peu pris par l’enjeu de ce match ? Ce qui pourrait aussi peut-être une bonne chose, vu que les poursuivants se rapprochent. Les voyants sont loin d’être au vert. Je demande à voir comment l’équipe va se comporter. Il faut jouer avec des valeurs plus conquérantes, arrêter de faire des cadeaux aux adversaires, être plus efficaces dans les deux zones de vérité, surtout la zone offensive. On est privé de plusieurs joueurs, comme Ribeiro et Yahaoui. Avec Nordine (Larroussi, son adjoint), les séances ne nous donnent vraiment pas satisfaction. Malgré ça, est-ce qu’on pourra montrer autre chose sur le terrain pour aller faire un résultat à Breteuil ? Tout autre résultat qu’une victoire nous plongerait en tout cas dans de gros doutes.

On vous sent particulièrement inquiet…

Parlons sincèrement, on n’a que cinq points, on n’est davantage à la portée de tir du dernier qu’à distance réduite du leader. Il faut être lucide dans nos analyses. Notre place est logique, parce qu’on a que ce qu’on mérite, mais ce n’est pas du tout ce qui était attendu en début de saison. On s’est focalisé surtout de nouveaux objectifs, il faut se mettre en mode commando pour aller chercher le maintien. En attendant, même si on a un groupe de qualité, on est inquiet. On est trop friable défensivement, alors qu’on a de loin le meilleur gardien du groupe. Sans lui, je me demande où on en serait en termes de points. Paradoxalement, on marque, on produit du jeu, mais ça ne suffit pas parce qu’on manque cruellement de rigueur. J’ai besoin d’un résultat à Breteuil pour être plus serein sur la suite de la saison.

Propos recueillis par Romain PECHON

BRETEUIL – AMIENS PORTUGAIS

Dimanche 12 décembre, 14h30

8ème journée de Régional 2

Stade Jacques Descamps, Breteuil

Arbitre : M. Thibault

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *