Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Tout le monde a réalisé un match exemplaire »

Une semaine après son match nul contre l’ex-leader Marcq-en-Baroeul (0-0), l’AC Amiens est allé glaner un précieux succès sur le terrain de la réserve de Chambly (0-1), samedi soir. Satisfait par l’attitude générale et la bonne opération comptable réalisée, Azouz Hamdane entend désormais entretenir cette bonne série d’invincibilité. Entretien. 

Votre ambition était de bonifier le point du nul obtenu la semaine passée à domicile, c’est chose faite avec cette victoire face à un concurrent direct au classement…

Oui, c’est chose faite, en plus face à un adversaire redoutable, qui nous a mis en grande difficulté. Chambly nous a posé pas mal de problèmes tactiques que l’on a su résoudre par de la discipline et le respect du plan de jeu que l’on s’était fixé mais aussi la patience. On a été acculé sur les dix premières minutes, où ils ont mis beaucoup de vitesse dans leur jeu sans être surpris puisqu’on a bien repoussé leurs offensives en étant solide. On a opté pour un plan de jeu précis, ce qui nous a ouvert des espaces dans l’axe du terrain. On a étiré un maximum notre bloc pour créer des brèches à l’intérieur. Ça a plutôt bien fonctionné dans les dernières minutes de la première mi-temps, une période de très bonne qualité, avec beaucoup d’intensité, des velléités de jeu. C’était difficile de croire que c’était un match de bas de classement. Au retour des vestiaires, on marque rapidement à la suite d’un coup franc, un but qui nous donne la victoire. Ils ont de très nettes occasions par l’intermédiaire de (Guillaume) Heinry mais Gauthier (Banaziak) gagne ses deux duels. Il a grandement contribué à ce match même si tout le monde a réalisé un match exemplaire dans l’envie. Bravo aux joueurs !

Ressentez-vous du soulagement à l’issue de ce match ? 

Totalement ! Je ne connaissais pas trop les joueurs adverses, ils avaient pas mal renouvelé leur effectif, avec pas mal de descentes de l’équipe première, notamment Marvin Martin qui est entré à l’heure de jeu. Dans les trois-quatre premières minutes, j’étais plutôt content de cela parce que c’est le type de match que l’on aime. On est souvent à se caler sur le niveau de l’équipe en face et donc d’avoir une équipe aussi solide, c’était bien.

Il faut désormais entretenir cette dynamique en confirmant ce succès à domicile…

En ce moment, on est quand même plutôt bien. On reste sur huit matches sans défaite, même s’il y a eu cinq matches nuls consécutifs. Maintenant, on ne prend pas zéro point sur ces matches-là. L’année de la descente de CFA (ndlr : National 2), j’aurais aimé cinq matches nuls plutôt que cinq défaites de suite. Pour une équipe en bas du classement, on a quand même pris quatorze points sur vingt-quatre possibles, ce n’est pas rien. C’est plutôt pas mal même, il faut continuer comme ça. Continuer à ne pas perdre à l’extérieur et gagner à domicile. Il va falloir récupérer les points de Marcq que l’on n’a pas pris la semaine dernière. On a une feuille de route et les joueurs doivent avoir un objectif comptable, c’est plus matérialisable que de dire « il faut gagner un match ». On peut se projeter sur plusieurs semaines et être plus tranquille par rapport aux résultats qu’on obtient coup par coup.

Cette semaine a également été marquée par le départ de Sacha Lemarié. Comment accueillez-vous cette décision ?

C’est le football, je ne suis pas surpris. C’est un très bon joueur, l’année dernière, il a eu un temps de jeu très important car il l’a mérité. Ce début de saison-là, il partait peut-être déçu de ne pas être appelé sur un autre projet mais encore une fois, l’intérêt premier c’est celui de mon club donc je ne ferai pas passer les intérêts personnels avant celui du club. Il voulait plus de temps de jeu. C’est vrai que c’est dommage de perdre un joueur avec cette qualité-là mais j’avais fait un choix en repositionnant (Kévin) Martinez à droite car je voulais mettre de l’expérience et rééquilibrer notre équipe à la perte d’un ballon. J’ai l’impression que les résultats sont là car depuis que Martinez est à droite, ça coïncide avec la victoire à Grande-Synthe et avec nos huit matches sans défaite aujourd’hui. Cela libéra du temps de jeu pour un autre.

Avez-vous la volonté de le remplacer ?

Non, parce qu’à ce poste il y a déjà (Sidy) Villier qui avait fait un gros début de saison, avant de se blesser au Touquet. Il va avoir l’occasion de récupérer une place plus importante dans la rotation. A ce poste-là, j’ai ce qu’il faut. On a aussi des milieux qui sont polyvalents et qui peuvent jouer sur tous les postes défensifs. Enfin, je peux aussi m’appuyer sur le petit (Thibault) Relange qui joue en équipe réserve aujourd’hui.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Rémi GERARD

A lire aussi : 

National 3 : L’AC Amiens se donne de l’air !

National 3 : L’Amiens SC (b) n’y arrive toujours pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *