Azouz Hamdane (AC Amiens) : « On a vraiment été très efficace »

Azouz Hamdane AC Amiens

Rapidement en tête, l’AC Amiens a été globalement maîtrise pour démarrer 2022 avec une victoire contre la réserve de Boulogne-sur-Mer (3-0), ce samedi au stade Moulonguet. De quoi satisfaire Azouz Hamdane, même s’il reconnaît que tout n’a pas été parfait sur ce match de rentrée. Entretien. 

Azouz, quelle analyse faites-vous de cette première victoire en 2022 ?

On a été dans ce que l’on attendait, on savait que physiquement ce serait difficile de tenir un match complet et cela s’est avéré. Puis, on a été plus efficace. On marque sur notre première situation, dans la foulée d’un bon pressing de Charly (Rosso). On avait pris le parti de se mettre en bloc, de bien défendre et de ne pas laisser trop d’espaces dans notre dos et les interlignes. On l’a plutôt bien fait, ne concédant pas trop d’occasions en première période. Par bonheur, on met un deuxième but. On n’a pas tant d’occasions que cela mais on a vraiment été très efficace. Cela change forcément la donne sur le plan psychologique et de la gestion du match. En deuxième période, on a pu marquer ce troisième but et faire une partie des rotations souhaitées.

Après une fin 2021 compliquée, il est forcément intéressant de repartir de la sorte…

C’était compliqué parce qu’on restait sur deux défaites, mais ce qui était produit n’était pas catastrophiques. Il manquait surtout d’efficacité, ce que l’on a fait preuve sur ce match. Quand tu marques, que tu convertis tes premières occasions, c’est forcément un autre match qui se dessine. A 0-0, on n’est jamais à l’abri d’un fait de jeu. C’est moins le cas quand tu as un ou deux buts d’avance. Psychologiquement, on se met dans de bonnes dispositions aussi. Ce genre de petits détails change la donne. Ca peut faire perdre ou gagner des matches 2 ou 3-0. Aujourd’hui, même si Boulogne a été un peu inoffensive dans les 20 ou 30 derniers mètres, c’est une équipe qui avait une bonne maîtrise collective, avec de bons joueurs et du caractère. Ce premier but leur fait mal et on a su conserver ce rapport de force mental sur l’ensemble du match.

Il y a tout de même eu un moment de flottement au retour des vestiaires qui aurait pu relancer le suspense…

Physiquement, on commençait à lourder pêcher, avec des joueurs qui n’avaient que deux séances d’entraînement dans les jambes depuis quasiment trois semaines. C’était prévisible. Il fallait donc être très intelligent sur le plan tactique. On a aussi eu l’opportunité de maîtriser un peu le ballon de de temps en temps. Je leur avais demandé de ne pas être frustré quand on n’avait pas le ballon dans les pieds, et être tranchants dans les courses vers l’avant à la récupération. Cela a été aussi un élément déterminant aujourd’hui. On gagne 3-0 mais on n’a pas non plus fait un très gros match. Il ne faut pas non plus fanfaronner. En face, c’était une équipe très très jeune, encore en apprentissage. Malgré tout, des joueurs ont eu envie de bien faire et ils l’ont plutôt bien fait. Il faudra désormais le faire à des vitesses plus élevées. Parce qu’on n’a pas eu un adversaire qui nous a pas trop embêtés non plus. Il ne faut pas se tromper d’analyse.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.