AC Amiens : Azouz Hamdane annonce une à deux recrues

Après une première saison en National 3 ponctuée à la troisième place, Azouz Hamdane se veut toujours aussi ambitieux pour l’AC Amiens, dans la droite lignée du projet impulsé l’été dernier. Le tout avec Pierre Slidja et le très probable renfort de deux nouveaux joueurs. Entretien.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

On finit dans le trio de tête après une relégation, donc je pense qu’on a plutôt bien digéré ça. Au niveau du projet proposé, avec plutôt un recrutement local et des joueurs à identité amiénoise ou de la Somme, je pense qu’on est dans le vrai. Il faut surtout s’attacher à ce travail qu’on a réalisé sur cette saison pour pouvoir gommer les défaillances que l’on a eues, y pallier et ensuit,e pouvoir construire sur ces fondations qui, pour moi, sont solides.

Qu’est-ce qu’il vous a manqué pour terminer encore plus haut ?

Il y a des moments-clés dans la saison où il aurait fallu mieux appréhender les situations et on ne l’a pas fait. Je pense que pour cela, il faut de l’expérience. On est dans un domaine où il faut essayer de convaincre le joueur sur des mots alors qu’il a peut-être du mal à visualiser les enjeux, à les cerner surtout. Ça nous a coûté pas mal de points en route, à l’image du match à Dunkerque, de Tourcoing ou Chambly à la maison où on menait. On a lâché six points, et ce sont peut-être ces six points, et j’en oublie, qui auraient permis de faire mieux. On n’a pas fait une saison à la hauteur de ce que Saint-Quentin a pu faire, on a perdu nos deux matches contre eux. Le premier dans des conditions particulières, et c’est un doux euphémisme, le second sur deux erreurs individuelles, mais avant cela, on n’avait pas réussi à marquer. Saint-Quentin mérite la position et son accession sans aucun problème. De notre côté, il y a encore un peu de travail à réaliser pour pouvoir dominer ce championnat.

Cette saison ne remet donc pas en cause le projet initié l’été dernier ?

On était parti sur un projet lors de la saison de la descente et, pour moi, on est largement en avance sur les temps de passage imaginés. Je partage à 100% ce que le président a déclaré sur votre site, je suis dans la pleine mesure de ce qu’il a dit en tant qu’acteur important de ce projet. J’aimerais vraiment bien repartir avec le même groupe et le renforcer avec un ou deux joueurs qui permettraient de compenser les défaillances que l’on a pu avoir cette saison.

Justement où en êtes-vous dans la constitution du prochain effectif ? 

On a rencontré tout le monde et c’est plutôt positif. Je pense qu’on a de grandes chances d’avoir la même ossature la saison prochaine. Il suffit juste de formaliser les choses parce que je sais trop ce qu’est le football aujourd’hui. Les entretiens se sont très bien passés, les retours sont super positifs. Ce qu’on a eu à reprocher aux joueurs de manière individuelle a été entendu. Est-ce qu’on repartira de manière officielle avec ce groupe-là ? Peut-être pas la totalité, il y a un ou deux joueurs qui ont des velléités de départ, c’est normal. Il n’y a encore rien d’acté là-dessus.

Pierre Slidja sera toujours à l’AC Amiens la saison prochaine.

Qu’en est-il de Pierre Slidja, venu à l’AC Amiens pour se relancer ? 

Normalement, Pierre sera toujours à l’AC Amiens la saison prochaine. Notre travail avec lui n’est pas fini, il en est conscient aussi et il est d’accord. Il s’est attaché, il y a un climat de confiance qui s’est instauré. C’est un joueur qui a besoin d’avoir confiance pour se donner et se lâcher. Sur sa deuxième partie de saison, il a montré le joueur qu’il était même s’il n’a rien à prouver à personne. Il a montré aussi au groupe l’homme qu’il était. Je pense que les gens le connaissent très mal et c’est dommage, parce que c’est vraiment un mec qui gagne à être connu. Reconnu, il l’a été, et je suis persuadé qu’il le sera à nouveau à l’avenir.

Peut-on s’attendre à des officialisations rapides en matière de recrues ?

Il n’y a rien d’officiel mais on a identifié les deux profils manquants. On a les deux noms qui sont les profils idoines pour pallier les défaillances. Il y a un joueur d’expérience dans le secteur offensif, et défensivement un joueur un peu plus rugueux, « agressif » dans le bon sens du terme, et en même temps avec la qualité technique qui permettra d’intégrer le projet de jeu que l’on essaye de mettre en place. Ces deux joueurs sont identifiés, et maintenant c’est sur le bureau du président. On verra comment se profilent les avancées de ces deux dossiers, et j’espère que ça va se faire et que l’on puisse partir en vacances tranquillement et reprendre sereinement ensuite. Ces deux profils ne sont pas sortis du chapeau, et on est dans la lignée du projet mis en oeuvre cette saison.

Le staff technique sera-t-il reconduit dans son intégralité ?

Le staff a été un élément sur lequel j’ai pu me reposer et c’est rarement arrivé depuis que je suis là. J’ai un staff pleinement investi, qui fait preuve d’initiative, qui répond parfaitement à mes exigences et avec lequel je suis en parfaite adéquation. On est complémentaire, que ce soit avec Belkacem (Zobiri) ou Yohan (Hamadi). Chacun est dans son domaine. Ça s’est bien passé sur la saison écoulée et il n’y a aucune raison pour qu’on ne reparte pas ensemble.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.