Axel Maraval (USL Dunkerque) : « Je n’ai pas compris ma mise à l’écart »

Maraval USL Dunkerque
Matthieu Mirville/Icon Sport

Ecarté de son poste de titulaire dans les buts de l’USL Dunkerque après la sixième journée de championnat, Axel Maraval a retrouvé son poste avec la blessure de Jérémy Vachoux après le match de Valenciennes. Après avoir évoqué la défaite de la semaine dernière en Coupe de France, ce dernier s’est confié sur son passagesur le banc de touche. Entretien. 

Axel Maraval, pensez-vous que l’équipe n’a pas su se mobiliser face à Linas-Montlhéry ?

C’est la Coupe de France. On a manqué d’efficacité pour mettre ce but et on s’est fait punir. Mais, franchement, j’ai vu des mecs sérieux et déterminés. Il y avait même des mecs “hors groupe” qui sont venus voir le match. Tous les joueurs ont tout mis en œuvre pour passer, mais c’était le match typique de Coupe de France. Ils ont marqué sur leur seule action à la dernière minute.

Cela vous remet-il le feu avec ces deux matches perdus dans les derniers instants ?

Nous, les joueurs, on n’a pas le feu entre nous. On est très déçus et on était les premiers à avoir honte de s’être fait éliminés, mais on a qu’une seule hâte, c’est de jouer le prochain match pour essayer d’effacer ces mauvais résultats.

Aviez-vous compris cette décision de vous écarter de l’équipe après la sixième journée ?

C’est quelque chose que je n’avais pas compris. Après, quand on joue au foot, on est tributaires des décisions qui sont prises par des personnes qui sont au-dessus de vous. On n’a pas d’autres solutions que de prendre note et moi, je me suis réfugié dans le travail comme j’ai toujours fait, en étant professionnel et le plus digne possible. Surtout, je ne voulais pas faire passer mes états d’âmes au-dessus de l’équipe et du groupe, ce que j’ai réussi à faire. Aujourd’hui, je joue des matches et je suis content.

Aviez-vous eu un sentiment d’injustice ?

Peut-être que j’ai payé les mauvais résultats de l’équipe. C’est quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout, mais c’est comme ça, cela fait partie du football et on ne maîtrise pas tout. Les seules choses qu’on maîtrise, c’est de bien s’entraîner, de donner le maximum de soi-même sur le terrain. C’est ma philosophie, je m’entraîne très dur sur le terrain pour pouvoir être au maximum de mes performances le week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *