Au bout du bout, le RC Lens élimine le LOSC

Fofana RC Lens
Anthony Dibon/Icon Sport

Le deuxième « derby du Nord » de la saison aura été serré du début à la fin. Amadou Onana a inscrit ses deux premiers buts avec le LOSC, avant que le capitaine lensois Seko Fofana n’inscrive à son tour un doublé. Au bout de la séance de tirs au but, le RC Lens dispose de son voisin lillois et file en huitième de finale. 

Quatre minutes de « Onana Time »

Dans les intentions, les Lensois démarrent idéalement cette rencontre. Une première grosse alerte va venir sur les buts de Grbic avec une frappe de Seko Fofana, au-dessus (2′). Deux minutes plus tard, c’est Arnaud Kalimuendo qui va inquiéter le gardien croate en reprenant un centre de Clauss (4′). Deux occasions en deux minutes pour les Lensois qui ne vont pas entamer le moral des Lillois. Sur un bon centre du Suédois Gudmundsson, Yusuf Yazici reprend immédiatement, il faudra une superbe intervention de Farinez pour détourner ce ballon sur la barre transversale (8′).

Un début de match en fanfare de chaque côté, qui va ensuite se tasser petit à petit. Un gros temps mort de vingt minutes que les Dogues vont venir interrompre brutalement. Gomes décale Djalo sur la droite, le Portugais adresse un centre au second poteau que reprend Amadou Onana, profitant de la mauvaise relance de Danso. Le coup de tête du Belge prend Farinez à contre-pied, Lille ouvre le score (0-1, 29′). Lens est sonné, et va même recevoir un second coup derrière la tête. Le contre lillois s’organise, Gudmundsson joue sur Bamba dans la profondeur, le Français lève la tête et sert Onana en retrait qui ne tremble pas et s’offre un doublé en moins de cinq minutes (0-2, 33′).

L’espoir belge va même passer proche d’un triplé supersonique quelques secondes plus tard, mais sa reprise de la tête manque de précision (35′). Dans la foulée, le centre de Gudmundsson va longer la ligne de but de Farinez, sans trouver preneur (37′). Une frappe quelque peu désespérée de Clauss en fin de période (39′) sera l’unique sursaut lensois avant le coup de sifflet de M. Delajod. Le LOSC mène deux buts à zéro à la mi-temps grâce à Amadou Onana, auteur de ses deux premiers buts avec les Dogues.

Fofana, sauveur du Racing

Lens revient des vestiaires avec de meilleures intentions que durant la fin de la première mi-temps. D’abord Doucouré (47′), puis Kalimuendo (51′) mettent Grbic à contribution, mais le portier lillois s’impose par deux fois. Après un nouveau temps mort, les Lillois vont se procurer deux énormes occasions. Le Suédois Gudmundsson s’échappe dans le dos de Wooh et frappe du gauche, Farinez détourne en corner. Sur ce même corner, joué à deux, Yazici centre pour la tête de Botman, ça passe juste à côté des buts du portier vénézuélien.

Franck Haise procède à des changements, et ils vont être payant. Entré en jeu quatre minutes auparavant, Wesley Saïd trouve idéalement Seko Fofana au point de penalty qui ne tremble pas et remet les siens à une longueur derrière le LOSC (1-2, 67′). Après un léger creux, Lens repart vers l’avant avec encore ses entrants. Kakuta déborde et centre du droit vers Saïd au second poteau qui coupe la trajectoire, mais sa reprise passe à côté des buts de Grbic (79′).

Gaël Kakuta encore lui, dans son style habituel, élimine deux Lillois avant de frapper, au-dessus (81′). Tranchant en contre, le LOSC est tout proche d’inscrire le but du k-o. Lihadji se joue de la défense lensoise et centre en retrait pour Yazici, mais la frappe croisée du Turc échoue sur le poteau de Farinez (84′) ! La fin de match est à l’avantage des Sang et Or, et sur un superbe service de Doucouré, Kakuta remise sur Baldé qui voit sa frappe contrée au dernier moment par Sven Botman (90′). Dans la foulée, Baldé est à nouveau servi, sa frappe est déviée par Reinildo et trouve la barre transversale de Grbic, complètement battu sur ce coup (90′). Corentin Jean dans le temps additionnel  Au bout des cinq minutes de temps additionnel, le capitaine Seko Fofana, dans une ultime accélération, va croiser une frappe puissante du droit, laissant Grbic de marbre (2-2, 90+5′) ! Ce match se décidera aux tirs au but !

 

Arthur LASSERON

RC LENS* (L1) – LOSC (L1) : 2-2 (0-2)

Seizième de finale de la coupe de France

Mardi 4 janvier, 21 heures

Stade Bollaeert-Delelis, Lens. 5.000 spectateurs

Arbitre : M. Delajod

Buts : Fofana (67′) pour Lens; Onana (28′, 33′) pour Lille

Tirs au but : Saïd, Kakuta, Jean, Fofana (réussis), Clauss (ratés) pour Lens ; Bamba, Botman, Pied (réussis), Fonte, Sanches (ratés) pour Lille

Avertissements : Gudmundsson (72′), Grbic (90′) pour Lille

RC LENS : Farinez – Wooh, Danso (Berg, 75′), Medina – Clauss, Doucouré, Fofana (c.), Frankowski (Jean, 63′) – Pereira Da Costa (Kakuta, 64′) – Sotoca (Saïd, 63′), Kalimuendo (Baldé, 86′)

Remplaçants : Leca (g.) Cahuzac, Berg, Varane, Kakuta, Saïd, Baldé, Pereira

Entraîneur : Franck Haise

LOSC : Grbic – Djalo, Fonte (c.), Botman, Reinildo – Gudmundsson (Lihadji, 74′), Onana, Sanches, Bamba – Yazici (Dabila, 90+4′), Gomes (Pied, 85′)

Remplaçants : Jakubech (g.); Pied, Dabila, Ascone, Lihadji, Mpembele, Bica, Baghouber

Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article