Arnaud Lusamba : « Remettre l’Amiens SC à sa place »

Avant la défaite en Corse, Arnaud Lusamba avait fait le point sur les ambitions de l’Amiens SC cette saison. Après une année assez morose et passée dans le ventre-mou, le nouveau capitaine du club picard veut regarder vers le haut et retrouver le goût du succès. Entretien.

Quelles sont vos ambitions cette saison ?

C’est un peu tôt pour parler d’ambitions mais j’aimerais remettre Amiens à sa place. Vu le budget, les installations qui sont superbes et les joueurs que l’on a, on veut être capable de remettre Amiens à la place qu’il mérite, à savoir le haut de tableau en Ligue 2. Chaque chose en son temps. Si on est sérieux, que l’on s’entraîne toute la saison, que l’on fait ce que l’on a à faire, il n’y aura sûrement pas de problème mais il faut prendre les matches un par un. Il en reste encore trente-sept, on n’en est qu’au tout début.

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « L’objectif est de finir dans les cinq premiers ! »

N’avez-vous pas le sentiment que le groupe est encore un peu jeune pour viser le haut de tableau ?

Honnêtement, non. On sait qu’il y a encore quelques joueurs qui doivent arriver mais on travaille bien avec le groupe que l’on a, mais comme je le répète souvent, ils ont de la chance parce que le coach leur fait confiance et n’a pas peur de faire jouer des jeunes. C’est une chance pour eux d’être au quotidien dans un groupe professionnel si tôt. Ils travaillent, sont contents d’être là, veulent jouer tous les matches, ont la soif d’apprendre. C’est bien.

[J2] Ajaccio – Amiens SC : les notes du match

Qu’est-ce qui vous a convaincu de rester à Amiens ?

Je suis dans un environnement qui me va très bien, j’ai de nouvelles responsabilités et plutôt que partir pour partir, je préfère rester dans un club où on me fait confiance, on me donne du temps de jeu. J’ai ce rôle différent (ndlr : celui de capitaine) et j’aborde ce rôle un peu différemment mais je suis très heureux d’être ici. L’idée est de grandir en maturité, être vraiment plus efficace et aider mes partenaires à faire de même.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.