Arnaud Lusamba (Amiens SC) : « Convaincu qu’on va inverser la tendance »

Lusamba Amiens SC

A l’image de l’Amiens SC, Arnaud Lusamba est un peu à la peine en ce début de saison. Après la défaite face à Rodez (0-1), le milieu de terrain et capitaine amiénois a assumé sa part de responsabilité à travers un constat sans concessions de la réalité du moment. Entretien.

Arnaud Lusamba, peut-on dire que vous tombez de haut après cette nouvelle défaite ?

Effectivement, on tombe de haut. Honnêtement, on avait bien préparé ce match. C’est sûr qu’on aurait aimé gagner, on ne l’a toujours pas fait à domicile. Ce n’est pas facile. Il y a un goût très amer dans la gorge mais il ne faut pas qu’on lâche. On doit rester solidaire, continuer à travailler et ça va aller.

Comment expliquez-vous ce doute permanent, notamment à domicile ?

Je pense qu’on se pose un peu trop de questions, on doute un peu et c’est le manque de résultats qui fait un peu ça. C’est pour ça qu’on attend avec impatience la première victoire à domicile parce qu’elle va libérer tout le groupe. Je ne sais pas si on peut dire pression, mais un petit peu. On est un peu crispé à domicile. C’est dommage parce que le terrain est excellent, il y a le public, la famille et ça devrait être l’inverse. Trois défaites à domicile, c’est déjà beaucoup.  Malheureusement, il y a des saisons où c’est comme ça. Pour l’instant, c’est notre cas et je reste convaincu qu’on va inverser la tendance. Il ne faut pas qu’on lâche. Je suis convaincu qu’on va sortir la tête de l’eau.

Est-ce qu’il y a un verrou psychologique à faire sauter ?

Ça viendra des résultats. Quand on enchaîne les bons résultats, on a de la confiance et l’impression qu’on a une part de réussite en plus, mais cette réussite il faut la provoquer. Malheureusement, aujourd’hui, ce n’est pas encore le cas. Offensivement on a encore du mal à bien amener nos actions, à trouver de la fluidité, ce qui est dommage parce qu’aux entraînements ça se passe très bien. On a eu l’apport de très bons joueurs de foot. Le terrain est excellent, il y a vraiment de quoi combiner mais ce n’est pas encore le cas. La mayonnaise va prendre.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « On est aujourd’hui face à nos limites »

Qu’est-ce qui vous permet d’y croire ?

L’état d’esprit de tout le groupe, notre sérieux, nos efforts à l’entraînement. On en a parlé entre nous à la fin du match mais c’était déjà trop tard. Je pense que tout est lié à la confiance, malheureusement. On a peur de tenter des choses, ce qui fait qu’on est un peu tendre. A ce niveau, si on l’est, c’est très compliqué de marquer. Là, il faut prendre match par match et je dirais même mi-temps par mi-temps. C’est comme ça qu’on va se relever.

Je ne sais pas si on attend trop de nous mais à titre personnel on n’est pas fier de nous,

Est-ce qu’on attend trop d’Amiens ?

Je ne sais pas si on attend trop de nous mais à titre personnel on n’est pas fier de nous, on n’est pas content. On se concentre sur nous d’abord et on sait que ça ira. Défensivement, on a pris beaucoup de buts en début de saison mais on a réussi à régler ce problème, maintenant, c’est offensivement qu’il faut que l’on trouve de l’efficacité. On va à Nîmes, on reçoit Pau, on va à Nancy et ensuite c’est Toulouse juste avant la trêve. Ça ne va pas être facile mais on prend match par match et on se concentre sur nous.

Pensez-vous que le classement actuel de l’Amiens SC (ndlr : seizième) est une anomalie ?

Honnêtement, au vu des performances, non. On ne peut pas s’attendre à mieux. Il y a du boulot mais on va continuer à travailler. La saison est longue et loin d’être finie.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 Commentaires