Arnaud Kalimuendo (RC Lens) : « Un grand tournant arrivé au bon moment »

RC Lens Arnaud Kalimuendo
Matthieu Mirville / Icon Sport

Sur une excellente série statistique depuis la réception de Reims où il a été l’auteur d’un doublé, Arnaud Kalimuendo n’oublie pas le penalty qui lui a été donné par Florian Sotoca qui est à l’origine de cette longue séquence de buts. Entretien.

Comment définiriez-vous les différentes associations offensives auxquelles vous avez pris part ?

Elles sont différentes parce que chacun a son propre style de jeu. Je m’adapte à la façon de jouer de chacun. Je sais qu’avec Florian ou Wesley, c’est plus facile pour moi parce qu’ils redescendent pour faire le jeu et je peux rester plus haut. Avec Ignatius, je sais qu’il va prendre la profondeur et j’essaye de tourner autour de lui. C’est pareil avec Corentin. J’essaye de m’adapter le plus vite possible à chaque duo mais comme on a des repères et que tout le monde est intelligent dans le jeu de l’équipe, c’est plus facile de s’adapter au partenaire et faire de bonnes choses.

Comment avez-vous appréhendé le ballon laissé par Florian Sotoca pour le penalty contre Reims ? Est-ce un petit tournant dans votre saison ?

Je pense que c’est un tournant, oui, quand on regarde mes performances avant et après ce but. J’étais assez performant avant, je jouais assez bien, j’essayais de provoquer, mais j’étais un peu moins libéré parce que mon rôle est avant tout de marquer. Avec ce très beau geste fait, ça m’a permis de relâcher un peu la pression de marquer mon premier but cette saison et j’ai pu enchaîner derrière. C’est un grand tournant et c’est arrivé au bon moment.

Comment expliquez-vous ce choix du cœur de revenir à Lens ?

C’est ma nature, c’est comme ça ! Il y avait ce feeling que j’avais depuis le début du mercato. Je me disais que ce n’était pas totalement fini mais j’attendais de voir. Après, dans ma tête, il n’y avait pas d’autre issue, je savais que je voulais revenir ici. On fait une très grosse première partie de saison mais le championnat est encore long, on le sait. L’année dernière on était bien et on a craqué à la fin. On essaye de rester le plus humble possible et on fera les comptes en fin de saison. On est conscient de nos capacités, on est ambitieux mais toujours humble.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires