Antoine Leautey (Amiens SC) : « Pas venu ici pour jouer le maintien »

Antoine Leautey Amiens SC
Adrien ROCHER - Le 11 HDF

A son avantage pour sa première apparition avec l’Amiens SC, en dépit de la défaite de son équipe contre Ostende (1-4) pour le tout premier match de la préparation estivale, Antoine Leautey estime qu’il y a malgré tout beaucoup de positif à tirer de cette semaine de travail au Touquet. Entretien avec une recrue ambitieuse bien que consciente du chemin qu’il reste à parcourir.

Antoine, quelle est votre première impression après ce premier match de préparation avec l’Amiens SC ?

Je suis content d’avoir pu faire mes premiers pas avec Amiens mais je suis aussi fatigué, parce que c’est une semaine où on a bien travaillé. Je suis déçu du résultat mais il ne faut pas se prendre la tête. Il faut continuer à travailler. On a testé un dispositif, fait tourner l’équipe. Il faut passer à autre chose maintenant.

Vous avez réalisé une première période intéressante d’un point de vue personnel…

C’est bien, oui, mais j’aurais pu prendre de meilleures décisions. Après, c’est normal, ça fait longtemps. C’est une nouvelle équipe, de nouveaux coéquipiers, il faut que je comprenne leurs déplacements. Avec du temps, ça va le faire.

On vous a senti à l’aise sur ce côté droit dans une position peut-être plus avancée que celle prévue pour le reste de la saison, le tout avec un début de complicité avec Tolu…

Tant que je suis sur le côté, je suis bien. Après, si on joue en 3-5-2 et que je suis piston, je m’adapte, ce n’est pas un soucis. Je ne me prends pas la tête. Pour la complicité avec Tolu, j’aime bien m’appuyer sur l’attaquant pour partir en profondeur. J’aime aussi centrer fort devant le but. Aliou va aussi revenir de sa blessure et je vais connaître leurs déplacements petit à petit. J’aime bien ce genre d’attaquants. Tolu aime redoubler les passes, s’appuyer, demander le ballon dans les pieds et ça me plaît beaucoup.

Estimez-vous que le score est sévère ?

Sur la première mi-temps, on peut s’en sortir en menant au score. En deuxième, on a fait des erreurs et Ostende mérite sa victoire. C’est leur quatrième match de préparation, on a senti qu’ils étaient un peu plus affûtés. Il faut que l’on apprenne à bien se connaître en match maintenant et pas seulement à l’entraînement. Avec le temps, j’espère que ça va le faire.

Quel bilan tirez-vous de cette semaine de stage ?

Franchement, c’était super. J’ai senti un bon groupe, solide, ensemble et à ce moment de la préparation, c’est le plus important. J’ai entendu beaucoup de choses sur les saisons passées et il faut d’abord que l’on soit un groupe, que l’on prenne du plaisir, que l’on soit heureux d’être là, présents ensemble et ça le fera avec le temps. Mes premières sensations avec ce groupe sont très bonnes. Revenir en France me fait du bien.

A 26 ans, vous êtes l’un des plus anciens de ce groupe très jeune…

A ma deuxième année à Niort, on avait un effectif très jeune et on avait fait une très bonne saison. Je le vis bien. Etant un peu plus âgé, je suis un peu plus un « cadre » dans le vestiaire, mais les jeunes sont super et on sent qu’ils ont envie d’apprendre et c’est ça le plus important.

Quelles sont vos ambitions avec l’Amiens SC ?

Il faut être ambitieux, c’est bien de parler mais sur le terrain c’est autre chose. Il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit. Il y a des blessés, je ne connais pas encore tout le monde et je ne peux pas dire quel sera notre objectif. En tout cas, Je ne suis pas venu ici pour jouer le maintien ou le milieu de tableau, j’espère jouer le haut mais entre parler et agir, ce sera différent. L’an dernier au Portugal, on partait pour jouer le maintien et au final on a accroché l’Europe. Au dernier match de préparation on pourra se fixer des objectifs.

D’ici là, il faut monter en puissance progressivement…

Je ne connais pas encore très bien mes coéquipiers et j’ai besoin de beaucoup mieux les connaître pour me sentir bien sur le terrain. Après, l’objectif est de prendre du rythme, du plaisir, du cardio pour pouvoir faire un peu plus d’efforts.

Tous propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

Pour ne rien manquer de l’actu, suivez également Le11 sur Facebook, Twitter et Instagram

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Un commentaire

Commenter
  1. Entre les lignes il commence à flipper Leautey, il rappelle qu’il « n’est pas venu pour jouer le maintien » , il fait comme si Badji allait revenir alors qu’il sera vendu sous peu, il a peut être pas pris toutes les infos avant de signer à l’ASC! Ici l’équipe est prête en octobre, quand le championnat est au tiers et qu’on est relégable, et on finit avec des recrues à l’arrache entre la 10eme et la 15eme place, ça commence pourtant à se savoir partout en France ! C’est la « Williams stratégie » , terrible pour le sportif, juste bon pour les caisses du club!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *