Antoine Leautey (Amiens SC) : « Les supporters peuvent être énervés contre nous »

Amiens SC Antoine Leautey
Eddy Lemaistre / FEP / Icon Sport

Parmi les rares rescapés de l’habituel onze de départ de l’Amiens SC, Antoine Leautey n’a pas suffi pour éviter l’élimination surprise à Thaon-les-Vosges (0-0, 4-2 tab). Conscient de la déception suscitée par cette contre-performance, le piston droit amiénois veut désormais se projeter sur la suite et l’objectif championnat. Entretien.

Antoine, on tombe un peu de haut…

C’est dur. C’était un match difficile, un match de Coupe de France. Ca fait chier (sic) parce qu’on doit s’appliquer sur certaines occasions, surtout en deuxième mi-temps où on a quelques actions chaudes. Que dire ? Maintenant, il faut rester concentré sur le championnat, parce que je pense qu’on peut faire quelque chose de beau. Il faut passer à autre chose, malheureusement.

Sent-on le piège se refermer au fur et à mesure des minutes ?

Oui ! J’étais confiant, mais quand je vois le but de Tolu refusé, les deux actions de Mehdi, je me suis dit qu’on irait aux pénalties mais j’étais confiant quand même parce que Paul est pas mal dans ce secteur. Après, ça fait partie du jeu, on ne peut pas toujours passer, on avait gagné à Chambly, là on perd… C’est dur à dire mais il faut passer à autre chose. Amiens était allé loin l’année dernière, je voulais faire quelque chose parce que c’est une belle aventure mais c’est fait.

Il y avait matière à gagner…

Bien sûr, mais c’est ça la Coupe de France. Je pensais vraiment qu’on allait gagner. On a pas mal subi en première mi-temps, ce n’était pas catastrophique. Ca se joue à des détails mais on aurait dû faire beaucoup même si le terrain était compliqué. On n’a pas d’excuses. Il va falloir se concentrer sur Guingamp et Bordeaux.

Est-ce que cela peut créer une cassure ?

Non, pas du tout. Avec ce que l’on a montré à Valenciennes et Laval, il n’y a que de bonnes choses qui peuvent nous arriver dans le futur. Il faut passer à autre chose, même si c’est dur à dire. On avait six titulaires habituels au repos, on jouait avec des jeunes… C’est dur mais ce n’est pas un coup d’arrêt. Il ne faut pas tout jeter.

Mais il y avait une bonne dynamique…

Oui, mais avant ça, on était aussi sur quatre défaites. On avait beaucoup de joueurs au repos. Il faut passer à autre chose. C’est dur, c’est chiant pour les supporters, ils peuvent être énervés contre nous, c’est compréhensible. Il va falloir leur redonner le sourire mardi, c’est important.

On a presque été surpris de vous voir titulaire…

Ca faisait un mois et demi que j’étais blessé, j’ai besoin de reprendre du rythme et c’était prévu avec le coach que je fasse une heure mais pas plus. J’aurais aimé gagner, mais bon. Je me sens bien, ça fait plaisir de revoir les terrains.

La priorité était tout de même au championnat…

Oui mais on n’est pas venu ici en faisant sept heures de bus pour perdre ! On savait que c’était une semaine à trois matches, on a bien fait tourner mais il va falloir gagner contre Guingamp, c’est vraiment important.

Pourrait-on parler de mal pour un bien si jamais vous allez au bout en championnat ?

Si on va bout, oui, mais il ne faut pas dramatiser non plus. Clermont a perdu contre une Régional 1 ! Ce n’est pas une excuse, attention, on doit gagner, mais les gens ne se rendent pas compte à quel point la coupe de France est dure quand on va sur des terrains assez difficiles comme ça. Ca fait chier mais on a au moins la chance de se rattraper dès mardi pour retrouver le succès.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *