Antoine Leautey (Amiens SC) : « C’est très bon pour la confiance »

Amiens SC Leautey
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Pour ses retrouvailles avec Niort, Antoine Leautey a obtenu ce qu’il espérait, à savoir une large victoire avec la manière (3-0) samedi soir. Un résultat bienvenu pour l’Amiens SC après la défaite à Caen et avant la toute première trêve internationale. De quoi partir avec le sentiment du devoir accompli. Entretien.

Antoine, il était important de rebondir après Caen, vous l’avez fait et avec la manière…

On avait très mal débuté la deuxième mi-temps la semaine dernière et il ne faut pas que l’on s’enflamme parce que l’on peut voir que l’on a un peu plus de mal contre les grosses équipes. On est content d’avoir gagné ce soir, c’est très bon pour la confiance, surtout avant la trêve. Prendre trois points de plus, bien se placer dans les cinq premiers, c’est intéressant.

Et ça fait du bien à la différence de buts…

C’est clair ! Depuis le début de la saison, on n’avait jamais fini un match tranquillement. Ca fait plaisir et on espère qu’il y en aura plein d’autres.

Vous avez su patienter avant de faire la différence…

Le coach nous avait dit qu’on allait jouer contre une équipe regroupée en 5-4-1, que ça allait être compliqué, qu’il ne fallait surtout pas s’énerver. En début de deuxième, on a failli se faire surprendre et si on prend un but contre cette équipe, je pense que c’est difficile derrière. Il y a l’intervention de Formose (Mendy) et heureusement. Le coach nous a surtout rappelé de prendre notre temps. Sur tous nos matches à domicile, on a pris le temps, comme contre Annecy et Grenoble. Il fallait prendre le temps, on savait qu’on aurait des opportunités, surtout qu’on s’est crée des situations en première mi-temps, même si tout n’était pas parfait. On savait qu’avec les qualités que l’on a, on pouvait faire mal.

On imagine qu’il y a un sentiment du devoir accompli à l’Amiens SC…

Oui, c’est clair, on ne va pas faire la fine bouche. Même si on avait dû gagner 1-0 à la 90ème, je l’aurais pris. C’est très dur de jouer contre ce 5-4-1 défensif, il fallait prendre le temps. On savait qu’à partir du moment où on marquait le premier but, il y allait avoir beaucoup plus d’opportunités. On sait qu’ils ne sont pas dans un très bon « mood », il fallait en profiter.

Vous avez fait la différence et tué le match en l’espace de six minutes…

A partir du moment où il y a le pénalty et le carton rouge, si on ne fait pas de grosse erreur ou de faute professionnelle, le match est plié.

L’Amiens SC semble imprenable à la Licorne…

C’est un grand mot, mais il faut continuer. Je me sens vraiment bien sur ce terrain, on a nos repères, c’est plus facile d’y jouer qu’à l’extérieur. Peut-être qu’on a plus de mal à l’extérieur mais c’est la même chose pour toutes les équipes. Le public est vraiment derrière nous, sait que l’on ne fait pas tout bien mais que l’on mouille le maillot et c’est le plus important.

A la première trêve, l’Amiens SC présente un bilan très positif…

C’est très positif mais il ne faut pas que l’on s’enflamme. On a bien vu la semaine dernière que quand on va jouer chez une équipe qui joue la montée, on peut se rendre compte que c’est difficile. On a nos valeurs, nos qualités à revendiquer mais il y a un fossé entre les grosses équipes et nous, ils nous ont mis 3-1. Que l’on prenne les points contre les équipes censées être moins fortes que nous et on verra la suite.

Comment allez-vous gérer la trêve ?

Je vais couper, je suis fatigué ! Je ne me suis entraîné qu’une fois cette semaine, j’ai failli ne pas jouer parce que j’avais un problème à l’ischio. C’était dur. Je sens que ça commence à être dur, les terrains deviennent un peu gras. Celui de La Licorne n’est pas exceptionnel, il y a beaucoup de sable à cause d’un virus. On est en forme mais on est un peu fatigué, ça va faire du bien de couper. On va reprendre mercredi matin, on l’a mérité !

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *