Antoine Buron (Amiens SC b) : « Il y avait mieux à faire »

Désireux d’enchaîner après sa victoire dans le derby, la réserve de l’Amiens SC a connu le goût de la défaite pour la deuxième fois de rang à l’extérieur, samedi sur le terrain de son homologue du VAFC (2-1). Au-delà du résultat, Antoine Buron regrette l’absence de certaines valeurs essentielles à tout niveau de compétition. Entretien.

Antoine Buron, quel bilan faites-vous de cette défaite à Valenciennes ?

C’était un match plutôt équilibré, avec des situations des deux côtés en première mi-temps. Ca se joue sur des détails, à savoir l’efficacité dans les deux zones de vérité. Il y a des regrets de prendre le penalty juste avant la mi-temps, parce qu’on avait réussi à ouvrir le score, qui plus est sur une erreur vraiment évitable. C’est rageant d’avoir perdu les devants de la sorte. Il y avait mieux à faire, je reste objectif aussi bien bien dans la victoire que dans la défaite. On a des occasions pour mener 2-0 ou mener 2-1 et on ne le fait pas.

C’est une nouvelle défaite à l’extérieur après celle concédée à Croix. Vous n’avez pas su confirmer après la victoire dans le derby…

Quand on a une dynamique positive, on sait à quel point s’est important de l’entretenir. C’est toujours difficile d’en réenclencher une. C’est moins positif depuis quelques temps, mais il faut continuer à travailler sans se mettre le feu. Tout n’est pas à jeter, ce n’est pas inquiétant dans le contenu. Maintenant, on a affiché un peu moins de valeurs, c’est un signal à prendre en compte. On reste un groupe à la portée de n’importe quelle équipe. Pour autant, il faut rester serein et continuer à travailler, parce qu’il n’y a pas de raison pour que ça ne reparte pas.

Après sept journées, vous êtes dans le ventre mou du classement. N’avez-vous pas le sentiment qu’on pouvait vous imaginer un peu plus haut ? 

Si on prend les individualités, la somme des joueurs à notre disposition doit peut-être retranscrire autre chose. Maintenant, la seule vérité est celle du classement et du nombre de points. Si on n’est pas plus haut, c’est qu’il y a une raison. On sait que c’est difficile chaque week-end, avec des équipes différentes. Intrinsèquement, les joueurs ont de la qualité mais ça ne suffit pas. La qualité, il y en a partout, il faut allier ça à la qualité à la détermination. On voit bien en Ligue 1 ou en Ligue 2 des équipes en difficulté avec des effectifs énormes. On peut peut-être mériter mieux, notamment à propos des contenus. On avait réalisé un début de saison plutôt cohérent, mais il ne faut pas se voiler la face. Si on est à cette place (ndlr : huitième), c’est qu’il y a des choses qui peuvent et qui doivent être améliorées. C’est notre boulot de travailler là-dessus.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

VALENCIENNES (b) – AMIENS SC (b) : 2-1 (1-1)

7ème journée de National 3

Mont Houy, Famars

Buts : Zinga (44′), Kalai (75′) pour Valenciennes ; Gomez (31′)

VALENCIENNES : Konaté – Linguet, Le Ber, Rabuel, Penin – Egny, Soudani, Sidibé – Kalai, Zinga, Boudraa

Remplaçants : Alves, Moliner, Laurent, Assaini, Fonseca

AMIENS SC : Rongier – Gene, Diagne, Lamego, Diabaté – Mourabit Gomis, Jérome – Lahne, Gomez, Keita

Remplaçants : Crombez, Hérault, Bariki, Empunda Ndjoku, Mandefu

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires