Antoine Buron (Amiens SC b) : « Il n’y a aucun match facile »

Antoine Buron Amiens SC (b)
Adrien Rocher / Le 11 HDF

Alors que la réserve de l’Amiens SC va défier une équipe de Longueau en perdition et toujours à la quête de son premier point après onze rencontres disputées, Antoine Buron préfère malgré tout rester prudent à l’approche de ce duel 100% métropolitain. Entretien.

Antoine, dans quel état d’esprit abordez-vous la réception de Longueau après le point ramené de Lille ?

On a enclenché 2023 par un résultat plutôt positif sur le plan comptable et par rapport à la physionomie du match. L’idée est de poursuivre et de mettre un peu plus de consistance dans le contenu par rapport à ce premier match de l’année.

Quand on joue une lanterne rouge à zéro point, le piège est forcément de penser que le match est gagné avant même de l’avoir joué…

Oui. C’est la pensée que beaucoup peuvent avoir. Maintenant, on connait le football et en étant dedans depuis un bon moment, on sait qu’un match ça se joue déjà et surtout qu’il faut y mettre les ingrédients nécessaires pour le gagner. Le football est le seul sport où l’incertitude est aussi grande, on le voit avec les parcours en coupe de France des clubs amateurs. Il n’y a donc pas de vérité si ce n’est celle du terrain. Il faudra donc mettre ce qu’il faut pour gagner ce match, en gardant en tête qu’il n’y a aucun match facile, même si c’est un adversaire en difficulté.

Etes-vous surpris de voir l’ESC Longueau autant en difficulté cette saison ?

On peut être surpris quand on connaît parfaitement un club et son fonctionnement. Là, je ne peux pas avoir d’avis tranché parce que je ne connais pas assez le club. De l’extérieur, on peut toujours s’interroger mais on ne peut pas apporter de réponse ferme. On sait que c’est souvent difficile pour les promus. Il reste aussi une demi-saison complète à jouer et donc des choses à faire pour cette année.

Il n’y a encore rien de définitif pour Longueau.

Quel est votre sentiment à propos de Christophe Huck, qui était en charge de la préformation à l’Amiens SC il y a peu encore et qui se retrouve dans la difficulté avec Longueau aujourd’hui…

J’avais de bons rapports avec lui, sachant que les relations n’étaient pas quotidiennes non plus entre la préformation et le centre de formation. En tout cas, je n’ai jamais eu de complication à bosser avec lui. On a encore son fils dans nos effectifs et on a donc l’occasion de le recroiser pour faire des bilans à ce sujet. On sait que ce n’est jamais évident pour un entraîneur dans la difficulté, peu importe le coach en difficulté. On a plus ou moins de déception pour la personne en fonction des rapports qu’on peut avoir avec lui. En tout cas, c’est toujours difficile de voir un confrère dans la difficulté. Maintenant, ils ont encore un paquet de points à prendre, il n’y a rien de définitif pour eux.

En ce qui concerne votre équipe, vous êtes à nouveau dans une situation où pas mal de jeunes joueurs font leur place au sein de l’équipe première tandis que d’autres redescendent pour participer à l’aventure en coupe Gambardella. Comment gérez-vous cela dans un processus de continuité pour le championnat de National 3 ? 

C’est une bonne question. On se retrouve effectivement avec une part d’incertitude similaire au début de saison. On a des jeunes qui postulent en haut, ce qui est plutôt intéressant, il y a la Gamberdella et aussi un mercato qui est toujours ouvert. C’est toute la difficulté d’une réserve, je ne le dirais jamais assez. C’est une belle récompense du travail effectué de voir les jeunes joueurs avoir du temps de jeu aussi. Tout ça est malheureusement le lot d’une réserve et on va composer avec les joueurs qui sont disponibles, présents et qui s’inscrivent dans le projet avec nous sur la deuxième partie de saison. Ce n’est pas évident mais on a l’habitude de faire face à ce genre de situation, sachant qu’on n’a pas toujours ramené des résultats dans ce genre de contexte. Il faut donc savoir retenir les leçons du passé. Certains joueurs vont aussi avoir l’occasion de montrer des choses, de saisir leur chance. Maintenant, j’attends juste les informations venues de l’équipe première pour finaliser mon groupe.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

AMIENS SC (b) (6e)  – ESC LONGUEAU (14e)

13ème journée de National 3

Samedi 21 janvier, 14h30

Complexe Emile Guégan, terrain synthétique

Arbitre : M. Darcy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *