Amiens SC : Une deuxième chance pour Tolu

Amiens SC Tolu

Relégué sur le banc de touche depuis la 4ème journée de Ligue 2, Toluwalase Arokodare va faire son retour dans le onze de départ à l’occasion du déplacement à Nancy, vendredi. Buteur lors de ses deux dernières entrées en jeu, l’attaquant nigérian va profiter de l’absence d’Aliou Badji pour tenter de confirmer une potentielle montée en puissance.

Un super-sub en puissance ?

A l’image de l’Amiens SC, Toluwalase Arokodare (dit Tolu) n’a pas connu un début de saison idyllique. Non qualifié pour la réception d’Auxerre, l’attaquant prêté par le club letton de Valmiera a ensuite enchaîné deux titularisations extrêmement décevantes. De quoi l’envoyer sur le banc de touche lors du déplacement victorieux à Guingamp, où Jack Lahne trouvait le chemin des filets. Par la suite, c’est Aliou Badji qui a été aligné à la pointe de l’attaque picarde. Une période durant laquelle Tolu a dû se contenter de miettes, plus précisément 141 minutes en six rencontres. Un faible temps de jeu qui ne l’a pas empêché de faire trembler les filets à deux reprises, faisant de lui l’actuel meilleur buteur de l’Amiens SC, avec trois réalisations personnelles et une moyenne d’un but toutes les 94 minutes jouées.

Décisif en sortie de banc, Tolu va avoir l’occasion de confirmer sa bonne forme actuelle en débutant contre Nancy, suite au forfait d’Aliou Badji pour une lésion aux ischio-jambiers. « Il avait perdu sa place par des performances un peu moyennes, il a été sur le banc, il s’est accroché. On l’a accompagné parce qu’il sera notre attaquant avec Badji, il faut qu’on les emmène avec nous. La différence par rapport à avant c’est qu’il trouve de l’efficacité et c’est plutôt pas mal, apprécie Philippe Hinschberger. Il a marqué sur les deux derniers matches et pour la confiance c’est plutôt intéressant. Maintenant, il faut perdurer dans ce sens. Il a déjà mis trois buts sans avoir fait de grands matches, ce n’est pas si mal. »

Doté d’un gros caractère, qui peut parfois lui jouer des tours, Tolu semble donc avoir mis à contribution ce passage sur le banc pour se remettre en question et (re)gagner sa place par le biais de ses performances. « Dans son attitude, il est presque un peu « hautain », mais c’est son trait de caractère, juge son entraîneur. C’est un grand gabarit donc il passe tout sauf inaperçu et c’est peut-être un peu exacerbé par rapport à tout ça mais c’est vrai qu’il faut le reprendre aussi de temps en temps parce qu’il fait partie de ceux qui sont concernés quand ils ont le ballon, et moins quand ils ne l’ont pas. Ce n’est pas possible et il faut qu’il le comprenne. » Face à Nancy, il aura l’occasion de montrer qu’il a bien compris la leçon et qu’il peut être plus qu’un simple super-sub.

R.P.

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires