Amiens SC : Un huis clos pour la bonne cause ?

Après un début de saison raté, avec trois défaites en quatre rencontres, l’Amiens SC profite de la trêve internationale pour rattraper le retard pris durant la préparation et jouer un match amical, contre Chambly, ce vendredi. Le tout à huis clos total, sur décision de Luka Elsner. Un choix assumé en interne.

Chambly privé de live de la rencontre

Ne parlez surtout pas de match amical ! C’est dans le cadre d’un « match de travail« , une terminologie décrétée par le staff technique, que l’Amiens SC affronte Chambly, ce vendredi à la Licorne. Une rencontre qui aura lieu à l’abri de l’ensemble des regards indiscrets puisque ni public ni médias ne sont autorisés à assister à ce derby picard. « C’est une décision du coach, explique Jacques Saint-Ouen, porte-parole de l’Amiens SC à nos confrères de France 3 Picardie. Luka Elsner souhaite profiter de ce match d’entraînement pour mettre en place des compositions et des tactiques sans risquer de les voir fuiter dans la presse« .

Il est vrai que depuis le début de saison nous nous sommes rarement trompés sur les compositions de Luka Elsner qui, de son côté, cherche encore la bonne formule pour son équipe. Après quatre journées de tergiversation, souhaitons-lui de trouver la solution idoine à l’issue de match amical contre Chambly. Toujours invaincu en Ligue 2, le club camblysien a même été exhorté par son homologue amiénois à ne pas communiquer durant la rencontre sur ses réseaux sociaux. « On respecte la décision de l’Amiens SC, précise Maxime Malovry, communicant du club oisien. Puis c’est sympa de jouer contre un club de Ligue 1. » 

Nul doute que cela l’aurait été encore un peu plus pour les supporters des deux clubs si une telle omerta n’avait pas été décrétée autour de ce simple « match d’entraînement ». Dans un tel contexte, vous comprendrez aisément que, de notre côté, nous ne pourrons rien vous communiquer d’autre que le simple résultat. Reste à savoir si Aurélien Chedjou et Fousseni Diabaté seront bien de la partie. Mystère là encore. 

R.P.

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *