Amiens SC : Trop de Parisiens au centre ? Patrice Descamps répond !

Parfois épinglé au sujet de la politique de recrutement de son centre de formation, l’Amiens SC est tancé par certains observateurs de miser sur de trop nombreux joueurs issus de la région parisienne. Ce qui aurait pour conséquence de réduire les chances des joueurs issus de la région et plus particulièrement du bassin amiénois. Une lecture des faits que Patrice Descamps, le directeur du centre de formation, a souhaité démentir pour le 11 Amiénois.

Un recrutement équilibré…

« J’aime bien les personnes qui parlent sans connaître. Mais c’est normal, ça fait partie des fantasmes qui entourent le club. » Questionné sur la politique de recrutement du centre de formation de l’Amiens SC, Patrice Descamps a souhaité mettre les points sur les i, chiffres à l’appui : « Aujourd’hui, on est à 33% de recrutement en provenance de la région parisienne, ce qui a effectivement quelque peu augmenté depuis quelques années. Maintenant, on reste aux alentours de 60-65% de joueurs issus des Hauts-de-France. Puis, il y a des one shots que ce soit sur le reste de la France ou bien à l’étranger. On a notamment eu par le passé les deux Béninois que sont Youssouf Assogba et Chabel Gomez, qui viennent tout juste de signer leur premier contrat professionnel. »

Patrice Descamps (Amiens SC) : « La formation est un pilier de la dynamique du club »

Alors comment en est-on arrivé à penser que les yeux des recruteurs du centre de formation étaient majoritairement tournés vers la région parisienne ? « Peut-être qu’on communique mal à ce propos, juge Patrice Descamps. On ne communique pas sur les arrivées au centre. Par contre, on fait toujours une petite cérémonie dans le club pour remettre un maillot et garder un lien de convivialité avec le club. Et bon nombre de clubs de la région parisienne font une petite photo et mettent ça sur leurs réseaux sociaux. Du coup, quand on regarde ce qu’il y a sur les réseaux sociaux, on peut avoir l’impression qu’on ne recrute qu’en région parisienne. On a certainement un déficit à ce niveau-là. »

…avec la performance comme critère numéro 1

Surtout, quelque soit la provenance des joueurs présents au sein du centre de formation, Patrice Descamps n’est motivé que par un seul aspect : « former de futurs footballeurs professionnels« . « Le but du jeu n’est pas d’être dans la démagogie en voulant à tout prix être sur des jeunes des Hauts de France. L’époque où les centres de formation ne sont constitués que de locaux, ce n’est plus d’actualité, assure-t-il. C’est le monde professionnel qui veut ça Maintenant, il y a quand même des Amiénois aussi bien au centre, qu’en équipe première aujourd’hui. Pour autant, on est à une heure de Paris, qui reste l’un des deux plus gros viviers de joueurs au monde et il faudrait qu’on s’en prive ? Un tiers des effectifs provenant de la région parisienne, ça ne me paraît pas démesuré. »

Hicham Andasmas (Amiens SC) : « C’est une grosse marque de confiance »

Ce qui n’empêche pas l’Amiens SC de vouloir renforcer sa présence au sein de son bassin naturel de population. « On a aussi toute une politique qui a été mise en place au niveau local sur la préformation et l’école de football. On a eu beaucoup d’échanges avec les clubs locaux et Hicham Andasmas reprend ce dossier cette saison, rappelle Patrice Descamps. Un vrai travail de fond a été fait. On travaille localement pour qu’il y ait le maximum de jeunes locaux qui puissent intégrer le centre de formation et surtout durer au sein de celui-ci. On essaie aussi de s’étendre sur les Hauts-de-France, même si on sait que Lille et Lens seront les premiers choix. On ne peut pas être en concurrence avec ce type de gros centres. » 

Bien loin des polémiques au sujet de la provenance des joueurs actuellement au sein de son centre formation, Patrice Deschamps sait que celui-ci « doit encore se développer, ce qui passe par un renforcement en quantité de la cellule de recrutement. » Un axe de développement sur lequel « le club reste attentif et travaille actuellement.« 

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Que des mensonges !!!!!!! dans ce cas trouvez-moi un seul joueur qui est issu du centre de formation depuis qu’il est petit et qui a signé pro. Le seul que j’ai trouvé c’est Oscar Ewolo pas un autre(sa fait perpéte quand même) . Il faut changer les dirigeant du centre de formation !!!!!!!