Amiens SC : Tanguy Ndombélé sifflé et bientôt transféré ?

Ndombélé Tottenham
Icon sport

Transféré à Tottenham pour pas moins de 60 millions d’euros en 2019, Tanguy Ndombélé est aujourd’hui en situation d’échec avec le club londonien. Rarement titularisé cette saison, l’ancien milieu de terrain de l’Amiens SC est même sorti sous les sifflets, le week-end. Le tout alors que l’hypothèse d’un départ ne cesse de prendre de l’épaisseur. Explications. 

Une lente agonie pour Ndombélé

Deux ans et demi après son arrivée à Londres, Tanguy Ndombélé est quasiment devenu persona non grata dans son club de Tottenham. Suscitant de gros espoirs à son arrivée, l’international français (7 sélections) n’a finalement jamais réussi à confirmer son gros potentiel dans la durée, la faute à un manque de régularité dans ses performances et visiblement de sérieux au quotidien. Si des pépins physiques, notamment fin 2019, ont pu expliquer ses premières difficultés outre-Manche, la suite n’est qu’une succession d’histoires contrariées avec ses différents entraîneurs.

A commencer par José Mourinho, intronisé en novembre 2019, qui a souvent mis en exergue le manque de professionnalisme de Tanguy Ndombélé durant ses premiers mois à la tête des Spurs. Finalement relancé à l’entame de la saison 2020/2021, principalement en raison du gros investissement consenti par Tottenham à son sujet, le natif de Longjumeau redevient un titulaire crédible, notamment dans un rôle de meneur de jeu le délestant de certaines tâches, à commencer par le repli défensif. Pour autant, Ndombélé ne crève pas non plus l’écran (3 buts, 2 passes décisives) et Tottenham réalise une saison en deçà des attentes.

Le point de rupture avant le départ ?

Le pire était alors à venir pour Tanguy Ndombélé. Dans une forme physique jugée précaire à l’orée de la saison 2021/2022, le milieu de terrain est invité à rester en dehors du groupe par son nouvel entraîneur, Nuno Espirito Santo. Et s’il parvient à se refaire une place dans la hiérarchie courant septembre, le licenciement du coach portugais en provenance des Wolves rebat à nouveau les cartes en sa défaveur. Réputé pour être exigeant et intransigeant, Antonio Conte, son nouvel entraîneur, décide tout de suite de se passer de lui, ne l’alignant qu’à une seule reprise sur les huit derniers matches de championnat.

Le tout jusqu’à un match de FA Cup, le 9 janvier dernier, qui pourrait bien sonner le glas de la carrière de Tanguy Ndombélé à Tottenham. Remplacé peu après l’heure de jeu, et alors que son équipe était menée 1-0 par le FC Morecambe – pensionnaire de League One (troisième division anglaise), le numéro 28 des Spurs sort alors sous les sifflets du public londonien. Le tout sans susciter la moindre empathie de son entraîneur. « J’étais un joueur et il m’est arrivé que quelqu’un soit mécontent de mes performances. C’est notre vie, c’est normal, a affirmé Antonio Conte. Si vous n’êtes pas performant, les fans ne sont pas contents. »

Une bonne affaire pour l’Amiens SC ?

Depuis, Tanguy Ndombélé a de nouveau été écarté du groupe lors de la demi-finale retour de EFL Cup face à Chelsea, mercredi. « C’était une décision technique, mais je ne prends pas la décision si je ne consulte pas la direction, assure son entraîneur. Il y a la ligne du club et je dois la suivre. » De quoi envisager un départ et peut-être bien à très court terme pour l’ancien joueur de l’Amiens SC. Et son nouveau point de chute pourrait bien être l’AS Roma, le club dirigé par José Mourinho… qui n’est autre que son ancien entraîneur à Tottenham. Et quand bien même sa cote a très clairement décliné ces derniers mois, le transfert de Tanguy Ndombélé pourrait bien se chiffrer en une dizaine de millions d’euros.

Dans un tel cas de figure, la bonne affaire pourrait bien être pour l’Amiens SC, qui fait partie des clubs formateurs du milieu de terrain de 25 ans. Ainsi, au titre du mécanisme de solidarité, qui précise qu’une partie de l’indemnité de transfert (et ses bonus) revient à tous les clubs formateurs, le pensionnaire de Ligue 2 peut faire partie des clubs en mesure de se partager les 5% de la somme totale d’un potentiel transfert de Tanguy Ndombélé. La répartition s’effectue ensuite en fonction de la durée de présence du joueur au sein du club, en l’occurrence trois ans pour Tanguy Ndombélé à l’Amiens SC. Affaire à suivre…

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires